Info spéciale : Nos projets en Equateur, Roumanie et Tanzanie sont maintenant disponibles. Contactez-nous pour en savoir plus !

Appelez-nous au:  +33 1 70 97 94 43

Nous contacter
Vue de la rivière Mékong au Cambodge

9 choses auxquelles s'attendre en voyageant au Cambodge

Ayez une idée de ce à quoi ressemble le Cambodge si vous n'y avez jamais voyagé. 

Par Jonatan Durand | 12 février 2020
Updated on 17 février 2020

Le Cambodge ne figure généralement pas sur la liste des pays à visiter des voyageurs. En dehors de l'Asie du sud-est, peu de gens connaissent son histoire, sa culture, sa cuisine ou ses attractions touristiques. Même si le pays est moins développé et populaire que son voisin Thaïlandais, le Cambodge mérite clairement le détour. Nous allons vous expliquer pourquoi.

En dehors des magnifiques temples d'Angkor et du génocide commis par les Khmers Rouges, il y a bien d'autre choses à savoir sur ce fascinant pays. Même si je m'étais préparé à mon tout premier voyage au Cambodge, de nombreuses choses m'ont suprises ou déroutées à mon arrivée. J'avais encore beaucoup à apprendre !

Si vous voyagez au Cambodge pour la première fois, j'espère que mes premières impressions vous donneront une idée de ce à quoi vous attendre. 

 

 

1. La première chose que vous remarquerez : il fait très chaud !

Selon votre date d'arrivée à l'aéroport de Phnom Penh, vous risquez de subir un choc climatique. En arrivant de Paris au mois de janvier, j'ai connu un écart de température extrême en sortant de l'aéroport (plus de 30° de différence). Les températures sont élevées toute l'année au Cambodge, même la nuit. Je m'y suis habitué malgré tout assez rapidement, quelques semaines après mon arrivée. Préparez-vous tout de même à transpirer et boire beaucoup d'eau !

En parlant de chaleur, vous devriez être surpris par la manière dont les locaux s'habillent. J'ai été étonné de voir de nombreux Cambodgiens porter des manches longues (parfois même des vestes) et pantalons, malgré la chaleur. Quand j'en ai parlé avec eux, ils m'ont dit qu'ils commençaient à avoir très froid, quand la température est proche de 20°. Il serait difficile pour eux de s'adapter au climat européen, comme il est difficile pour nous s'adapter à climat qui ressemble en permanence à un été européen. 

Avec un tel climat tropical, j'ai dû aussi m'habituer aux nombreux moustiques qui prolifèrent la nuit. Conseil d'ami : n'oubliez pas de mettre du répulsif anti-insectes en sortant le soir et avant de vous coucher !

 

2. Le trafic routier est chaotique

Des véhicules variés coincés dans les bouchons sur une route de Phnom Penh

Le trafic au Cambodge est surprenant ! C'est une des premières choses qui m'a marquée, après mon atterrissage à Phnom Penh, en chemin vers l'hébergement de Projects Abroad. J'ai observé un défilé d'innombrables véhicules sur la route. L'aéroport étant situé dans la ville-même de Phnom Penh, je suis rentré en plein coeur d'une jungle de tuk-tuks, motos, scooters, voitures et autres véhicules en sortant de l'aéroport. Il m'a semblé n'y avoir qu'une règle : klaxonner pour se frayer un chemin dans les bouchons. 

Par ailleurs, la ville n'est pas adaptée aux piétons. Il y a très peu de trottoirs, ce qui est inhabituel pour de nombreux visiteurs. Par conséquent, un des nombreux tuk-tuks est toujours à portée de main, pour vous conduire où vous le souhaitez dans la ville. Malgré un trafic à l'apparence chaotique, les conducteurs savent ce qu'ils font et ne peuvent pas rouler très vite en raison des nombreux bouchons sur la route. J'ai donc rapidement pris plaisir à être conduit en ville dans ce ballet de véhicules permanent. 

 

3. Les rues sont vivantes, mais assez sales

Un habitant de l'île de Koh Sdach au Cambodge

Entre les marchés, les bars, les stands de street food et autres commerces, il y a énormément d'activité dans les rues. J'ai immédiatement eu le sentiment que tout s'y passe : du travail à la vie sociale ! 

Malheureusement, j'ai aussi vu d'importants amas de poubelles s'accumuler dans certaines rues. La présence de nombreux déchets jonchant les routes m'a aussi donné une vision concrète du problème de pollution pastique dans le monde. Avec la chaleur et des routes souvent en mauvais état, la poussière y est très présente. Préparez-vous à nettoyer vos chaussures très souvent dans le pays. 

 

4. Les inégalités sont flagrantes

Vue aérienne des bâtiments en construction à Phnom Penh derrière les taudis.

J'ai immédiatement pu constater les inégalités entre les riches et les pauvres au Cambodge, en circulant à travers Phnom Penh. On peut y voir un grand contraste entre les voitures de luxe ou SUV que j'étais surpris de trouver ici, et de vieilles motos rouillées transportant jusqu'à 3 personnes. 

Ces inégalités étaient d'autant pu frappantes en regardant le paysage urbain. J'ai vu de nombreuses tours modernes et autres bâtiments en construction, ce qui m'a semblé refléter une croissance économique rapide de la ville. D'un autre côté, j'ai aussi pu observer de nombreux taudis et des enfants mendier dans la rue. 

 

5. La cuisine est délicieuse et variée

A famous Fish Amok dish in Cambodia

La cuisine de rue est présente partout au Cambodge : des rues aux marchés locaux. Les spécialités locales les plus surprenantes que j'ai pu y trouver étaient les araignées et autres insectes frits. Je n'ai pas encore eu le courage d'y goûter ! 

En dehors de ces choix inhabituels, il y a de nombreuses options dans la ville. Je vous recommande de goûter à la cuisine Khmer locale, pleine de saveur et peu épicée. Le "Lok Lak" et le "poisson à l'amok" font partie des plats que vous devez absolument manger ! 

En séjournant dans l'hébergement partagé pour les volontaires de Projects Abroad à Phnom Penh, j'ai aussi été agréablement surpris par la qualité et la diversité de la nourriture qui nous était servie quotidiennement (fruits de mer, poisson, boeuf, poulet, porc, tofu, légumes locaux, fruits exotiques, etc.).

 

6. Les restaurants et bars ne sont pas chers, à l'inverse des produits au supermarché

Venant de France, les prix des repas et boissons dans les restaurants et bars m'ont paru très abordables.  En dehors des restaurants touristiques, vous pouvez manger un plat entre 1 $ et 3 $ seulement dans un restaurant local ! Essayez d'observer où les locaux vont manger et vous pourrez les rejoindre pour profiter d'un délicieux repas à moindre coût.

Il en va de même pour les boissons. Dans un des bars bordant la rivière à Phnom Penh, une bière ou un Coca coûtent souvent moins d'1 $. 

En revanche, j'étais surpris du coût des produits dans les supermarchés. Comme de nombreux produits sont importés au Cambodge, ils sont souvent plus chers qu'en France. Gardez à l'esprit qu'acheter les mêmes marques que chez vous, vous coûtera plus cher ici. Pour vous donner un exemple, une boîte de Ferrero Rocher coûte environ 12 $ dans un supermarché de Phnom Penh !

7. Les symboles du Bouddhisme sont omniprésents

Moine bouddhiste conduit par un moto taxi au Cambodge

Dans ou en dehors de la ville, le Cambodge abrite de nombreux temples, pagodes, stupas ou autres signes du Bouddhisme. J'ai été stupéfait de la beauté architecturale des temples bouddhistes au Palais Royal de Phnom Penh ou sur la montagne d'Oudong. J'ai aussi pu voir régulièrement des moines bouddhistes marchés dans les rues de la ville vêtus de leur robe orange traditionnelle. Cela a renforcé mon impression que la religion joue un rôle important dans la vie des Cambodgiens. Je n'ai jamais vu autant de prêtres marcher dans les rues de Paris, New York ou Sydney ! 

Mes visites dans les sites religieux ont conforté ce sentiment. En signe de respect, les visiteurs doivent avoir les épaules et genoux couverts pour entrer dans un temple. 

 

8. Les gens sont adorables et joyeux

Des enfants souriants au Cambodge

Depuis mes tous premiers échanges avec les Cambodgiens, j'ai eu le sentiment immédiat qu'ils étaient naturellement gentils et amicaux. Ils ont toujours le sourire au visage et sont ravis de vous proposer leur aide. Ils m'ont offert de la nourriture un nombre incalculable de fois, un autre exemple de leur générosité. Grâce à leur hospitalité, je me suis très vite senti comme chez moi au Cambodge. 

J'ai aussi noté rapidement qu'ils avaient le rire facile, nos discussions en étaient d'autant plus agréables. Comme dans d'autres pays d'Asie, les locaux adorent chanter et leurs performance aux populaires karaoké m'ont impressionnées. Si un pays peut vous (re)donner le sourire, c'est bien le Cambodge ! 

9. Il y a de surprenantes particularités culturelles

La culture cambodgienne est assez différente des cultures occidentales. Par exemple, j'ai dû m'habituer à retirer mes chaussures pour entrer dans de nombreuses pièces. Entrer chez quelqu'un avec ses chaussures est impoli au Cambodge car cela signifie que vous ramenez de la saleté chez votre hôte. Je m'y suis fait rapidement et j'ai apprécié passer la plus grande partie de mes journées les pieds nus.

En ce qui concerne les habitants, j'ai été frappé par une chose en particulier : ils ne m'ont jamais dit quand ils ne m'avaient pas compris. Ils ont souvent répondu ''oui'' avec un sourire gêné à une de mes questions ouvertes. C'était assez déconcertant au début. 

Le concept du temps est un autre élément qui m'a semblé différent au Cambodge. Les locaux n'ont pas l'air de se presser pour quoi que ce soit. J'ai par exemple noté qu'au restaurant, les clients étaient parfois servis une personne après l'autre et pas en même temps. En me rendant au café de ma rue le matin, on m'a aussi dit plusieurs fois qu'il n'y avait plus de café ! Les habitants semblent vivre au jour le jour, loin du stress des vies occidentales. 

.

Découvrez le Cambodge avec Projects Abroad

Vous avez maintenant une meilleure idée de ce à quoi vous attendre, à votre arrivée au Cambodge. Il y a bien sûr beaucoup plus à découvrir pour vous, sur l'un de nos projets de volontariat. Vous apprendrez des locaux et de nos équipes, en travaillant auprès de communautés défavorisés. 

Si vous voulez profiter de tout ce que la pays a à offrir, vous pouvez rejoindre une de nos aventures authentiques. Notre Circuit Découverte vous conduira dans un voyage d'immersion culturelle, du Cambodge ancien au Cambodge moderne. Si vous êtes plus un fin gourmet qu'un explorateur, vous pouvez rejoindre un voyage culinaire qui vous enseignera tout de la cuisine Khmer sur notre circuit gastronomique au Cambodge

 

Partager cet article :

N'oubliez pas de partager nos actions et de laisser votre avis sur Facebook !

Nos accréditations