Bien-être et protection des animaux

Projects Abroad est convaincu que le volontariat et le tourisme peuvent avoir un impact positif sur les animaux et la protection de la vie sauvage.


Nous nous engageons à assurer que tous nos projets internationaux soient scrupuleusement contrôlés afin de garantir qu'ils ne soient en rien liés à des actes de maltraitance envers les animaux.


Nous encourageons activement nos volontaires à avoir une attitude respectueuse envers les animaux pendant leur mission à l’étranger et à être conscients des effets négatifs du tourisme animalier.


Nous avons établi des partenariats avec des organisations internationales de protection des animaux telles que Animal Defenders International (ADI)FOUR PAWS et World Animal Protection afin de promouvoir la protection et le bien-être des animaux dans les pays où nous travaillons.


Chacun de nos projets répond à de stricts critères internes ainsi qu'aux normes rigoureuses de ces organisations.


Notre politique de protection des animaux concerne principalement le traitement des animaux sauvages, mais nous appliquons également ces principes fondamentaux - un traitement humain de tous les animaux et leur droit à une existence digne - aux animaux domestiques et au bétail. 

Nos principes de protection des animaux

Nous pensons que :


Les animaux doivent rester dans leur habitat naturel. Chaque animal devrait vivre dans son environnement naturel. Lorsque cela n’est pas possible, l’animal doit être placé dans un environnement sécurisé et dans des conditions aussi proches que possible de son milieu naturel.


Les animaux ne doivent pas subir de violences. Les animaux doivent être traités avec soin et humanité. Ils doivent être manipulés uniquement par des personnes compétentes et sur les conseils d’experts.


Les animaux doivent être traités avec respect et dignité. Un animal sauvage n’est pas destiné au divertissement. Les animaux doivent être appréhendés et observés dans leur habitat naturel, quand ils le tolèrent. Les animaux ne doivent pas être utilisés pour accomplir des actes dégradants pour le plaisir ou le divertissement d’un public.


Le bien-être et la protection des animaux est un engagement de long-terme. Toute implication dans la sauvegarde des animaux et de la vie sauvage est un engagement de long-terme et ne doit pas être pris à la légère.


Les projets et dispositifs de réhabilitation d’animaux dans leur milieu naturel ainsi que les soins en milieu sécurisé sont essentiels et s’inscrivent également dans la durée.


La protection des animaux et de la vie sauvage est l'affaire de tous. Nous avons tous un rôle à jouer, en voyage comme chez nous.


Notre approche


Nos principes de protection des animaux nous guident dans l'ensemble de nos projets. Nous nous assurons que :


  • Chaque projet s’inscrive dans des objectifs de long terme, prenant en compte leur impact de long terme sur les animaux et la vie sauvage. Les actions de nos volontaires ont de l’importance et nous en analysons les résultats et le développement.
  • De claires procédures soient respectées dans le traitement des animaux et la manière de s’en occuper. Chaque volontaire doit apprendre comment interagir avec les animaux dont il s'occupera.
  • Nous collaborons étroitement et avons des accords écrits avec nos partenaires locaux garantissant la sécurité et la protection des animaux comme des volontaires.

Nos attentes envers nos volontaires

Nous attendons de tous nos volontaires (et pas uniquement les écovolontaires) de soutenir le traitement adapté des animaux et de la vie sauvage et de respecter nos principes de protection des animaux.


Nous encourageons tous les volontaires à éviter les organisations ou entreprises exploitant ou blessant les animaux et à informer nos équipes locales en cas de suspicion de ce type d’activité.


Nos conseils à tous les voyageurs


Si certaines activités avec des animaux peuvent paraître innocentes, elles ont en réalité une explication cruelle. Pouvoir caresser un tigre peut impliquer que l’animal ait été mis sous sédatif et qu’on lui ait retiré ses dents pour le rendre inoffensif. Monter sur le dos d’un éléphant n’est possible que lorsque l’animal a été retiré de son état sauvage très jeune et dressé pour accepter une personne sur son dos.


En accord avec les recommandations de nos partenaires, nous encourageons les voyageurs à :


  • Avoir un regard critique sur chaque organisation prétendant être impliquée dans la protection des animaux avant de s’y rendre ou d'y devenir volontaire.
  • Ne pas oublier que les animaux sauvages doivent rester dans la nature et ne doivent être observés que dans leur habitat naturel, dans des refuges accrédités ou centres de réhabilitation.
  • Ne jamais payer pour pouvoir être pris en photo avec un animal sauvage.
  • Ne jamais payer pour s’approcher d’un animal sauvage. Cela inclut par exemple de monter sur le dos d’un éléphant, nager avec des dauphins ou caresser des grands félins comme les lions.
  • Eviter les activités encourageant la maltraitance des animaux comme les combats de chiens ou de coqs ou les cirques possédant des animaux sauvages.
  • Ne jamais acheter de souvenirs liés aux animaux / ramasser dans la nature des éléments tels que dents, fourrure ou autres parties d’un animal.