Un écovolontaire Projects Abroad relève des données pour notre base de données.

La base de données Projects Abroad

Notre base de données est une initiative Projects Abroad nous permettant de suivre, monitorer et évaluer le travail que nous menons. Elle permet aux volontaires de voir les résultats tangibles de leurs actions et de contribuer à la réalisation d'objectifs de long terme, définis dans nos plans d'action.


Plus globalement, nous nous assurons ainsi que nous et nos volontaires participons activement à faire une différence au sein des communautés locales avec lesquelles nous travaillons.

A quoi sert la base de données ?

Identifier les besoins et définir des objectifs


La première étape du travail mené avec la base de données est la collecte de données de référence. Quand nous relevons des données relatives à un lieu ou à un individu, nous entrons ces informations dans notre système afin des les agréger et d'identifier les besoins spécifiques.


Ces données pourront par exemple indiquer qu'une école maternelle manque de matériel hygiénique, tels que des posters thématiques ou un accès à de l'eau propre pour que les enfants se lavent les mains. Nous pouvons utiliser ces informations pour établir un plan d'action et améliorer les niveaux d'hygiène à un lieu précis.


Focaliser nos efforts


En plus de nous donner des indications sur le travail à effectuer, la base de données nous permet d'ajuster continuellement la teneur de nos actions en faveur de chaque individu et communauté.


Par exemple, nous identifions un problème dans une zone précise tel que des niveaux élevés de maladies non-transmissibles (comme le diabète ou l'hypertension). Nous organisons de ce fait des campagnes de sensibilisation sur la nutrition et des consultations médicales gratuites pour la population.


Guider les volontaires


Notre base de données est mise à jour quotidiennement par nos équipes et nos volontaires à travers le monde. Nous pouvons l'utiliser pour définir des objectifs précis pour chaque volontaire, le temps de leur mission. Cette technique permet de focaliser les efforts des volontaires là où leur impact sera le plus important et d'assurer que chacun travaille dans la continuité des précédents.


Chaque action s'inscrit dans la lignée des mêmes objectifs de long terme. De cette manière, nous assurons l'impact de tous nos volontaires, quelle que soit la durée de leur mission.


Par exemple, un volontaire en aide à l'enfance pourra se baser sur les données personnelles de chaque enfant pour détecter ses compétences. Il pourra ainsi diviser les enfants par groupes de niveaux et adapter le contenu de ses leçons aux besoins de chaque groupe.


Au fil des progrès des enfants, les futurs volontaires pourront ajuster les groupes de niveaux et s'assurer que nous répondons toujours aux besoins individuels de chaque enfant.


Suivre les progrès


La base de données nous permet de mettre en place des actions répondant aux besoin de chaque structure et d'attribuer les ressources là où elles sont particulièrement nécessaires. Nous utilisons également la base de données pour suivre et évaluer nos progrès généraux.


En collectant continuellement les données relatives aux bénéficiaires de nos projets, nous pouvons déterminer ce qui fonctionne et ce qui doit être ajusté. Grâce à ces méthodes, nous nous assurons que nos efforts s'inscrivent toujours dans la réalisation de nos objectifs.

Sécurité et confidentialité

La base de données n'identifie pas les individus par nom. A l'inverse, elle attribue un numéro d'identification à chaque bénéficiaire. Cette pratique assure l'anonymat et la protection de la dignité de chaque personne et garantie la confidentialité de toute information entrée dans la base de données.


Une fois que les volontaires ont terminé leur travail sur la base de données, leur accès est suspendu. Nous avons mis en place ces mesures afin d'assurer la sécurité de la base de données et de ne pas compromettre la confidentialité de nos structures partenaires.