Feedback
Vous semblez intéressé(e) par nos projets! Souhaitez-vous nous en dire plus ?
Avec plaisir! Pas maintenant, merci.

You are from: United States, Go to our American website.

aide humanitaire
Appelez-nous au :
+33 (0)476­ 57 18 19
info@projects-abroad.fr
aide humanitaire

Missions humanitaires - Aide à l'enfance générale, Sénégal par Sylvie Personnaz

Mission Humanitaire, Sénégal par Sylvie Personnaz Mission Humanitaire, Sénégal par Sylvie Personnaz Mission Humanitaire, Sénégal par Sylvie Personnaz Mission Humanitaire, Sénégal par Sylvie Personnaz Mission Humanitaire, Sénégal par Sylvie Personnaz Mission Humanitaire, Sénégal par Sylvie Personnaz

C’était pour moi une première expérience dans le domaine de l’humanitaire, à presque 50 ans vous me direz, il n’est jamais trop tard pour de nouvelles expériences. Je vais vite m’apercevoir qu’au Sénégal et entre volontaires, tous là pour une même cause, il n’existe pas de « barrières » de l’âge.

En arrivant à l’aéroport de Dakar on est tout de suite plongé dans l’ambiance de l’Afrique car sollicité par de nombreux « porteurs » et « chauffeurs de taxis ». Heureusement « Papis » est là pour nous accueillir et nous emmener pour une première nuit dans un hôtel de Dakar. Le lendemain matin départ en « taxi 7 places » pour Saint Louis. Nous passons deux heures sous la pluie battante à la gare routière car personne ne veut prendre la route sous un tel déluge. En un clin d’œil nous sommes trempés jusqu’aux os et je dois dire que fugitivement je me demande un peu ce que je fais là, à patauger dans la boue avant de m’entasser avec deux autres volontaires dans une vieille guimbarde sensée nous emmener jusqu’à destination ! L’aventure au sens propre commence !

Après 5 heures de route et de multiples arrêts, j’arrive enfin dans ma famille d’accueil. Cathy et son mari Mauro, leurs enfants Moustapha et « Thésou », sa sœur Aïda et son mari Aioba sont tous là pour m’accueillir. Je m’arrête ici quelques instants pour dire que j’ai reçu dans cette famille un accueil extraordinaire. Ce sont pour moi aujourd’hui de véritables amis et je me sens vraiment bien à leurs côtés. Nous avons partagé beaucoup de bons moments : le mariage d’Aïda, la Tabaski, le grand Magal de Touba et une multitude de repas préparés de main de maître par « Aram », la « fée du logis ». Je lui ai même appris à faire le gâteau au chocolat !!

Ces repas pris assis tous par terre autour d’un plat unique sont vraiment un bel exemple de partage et de communauté. Je n’ai cependant pas réussi à tout manger avec les mains !!! La cuisine sénégalaise est vraiment délicieuse et variée et je me suis régalée.

Coté « boulot », j’ai d’abord travaillé 10 jours dans un jardin d’enfants. Les enfants étaient encore en vacances et se retrouvaient là pour jouer, chanter et danser. Nous leur avons appris des chansons françaises et malgré le barrage de la langue (peu de petits parlent le français) ces enfants sont chaleureux avec nous.

J’ai ensuite entamé ma mission auprès des « talibés » dans le centre « DVS » (Daara vision sénégal). Les talibés sont des enfants confiés par leurs familles à des marabouts qui leur enseignent le coran. Les enfants passent le reste de la journée dans la rue pour mendier, trouver à manger et faire de nombreux petits boulots peu rémunérés !!

Nous nous rendons le matin dans les « Daaras » (sorte de baraquements en béton et toit de taule) dans lesquels ils vivent. Les enfants sont souvent malades : paludisme, galle, et autres plaies et problèmes intestinaux… Nous sommes chargés de soigner les plaies et de donner quelques médicaments. Souvent un simple geste de tendresse suffit à guérir un mal de ventre !!! Ces enfants ont entre 4 et 22 ans. J’ai souvent eu les larmes aux yeux en voyant ces tout-petits couverts de plaies et pieds-nus dans la saleté. Mais quel exemple : ils ne pleurent jamais quand on les soigne et gardent pour certains leur joie de vivre.

L’après-midi les « talibés » viennent au centre pour apprendre le français, le calcul, la géométrie et l’écriture. Je suis moi-même chargée d’une classe d’une dizaine de jeunes entre 17 et 22 ans. Il est saisissant de voir à quel point ils sont désireux d’apprendre et de progresser. Certains arrivent très fatigués car ils sont debout depuis 5 heures du matin et ont travaillé toute la matinée. Le jeudi c’est jour de « goûter » et c’est la grosse affluence. Les jeunes peuvent prendre une douche, pour certains c’est la seule de la semaine, et ensuite nous distribuons pain au « nutella » et boissons. Pour la plupart d’entre eux ils repartent avec le goûter dans la poche, soit pour le partager avec d’autres soit pour en garder pour des moments plus difficiles !!!

Il existe un vrai travail d’équipe entre les volontaires sénégalais et internationaux. Nous nous retrouvons d’ailleurs souvent le soir pour écouter de la musique dans les nombreux bars de la ville. Le week-end se passe en famille ou avec les volontaires pour des excursions (désert de Loumpul, parc du Djoud…).

Cette expérience de 2 mois m’a permis de découvrir un pays et ses coutumes, de me faire de véritables amis, de trouver une « famille bis » et surtout de découvrir une nouvelle facette de ma personnalité et de trouver au Sénégal des valeurs oubliées depuis longtemps chez nous.

Un grand merci à tout le staff de « Project Abroad » Moctar, Fina, Adam, Papis et les autres pour leur gentillesse et leur disponibilité, avant, pendant et même après mon séjour. Prête pour une nouvelle aventure…

Sylvie Personnaz

Retour à la liste des témoignages

Appelez nous :
04­ 76 57 18 19
  • Contactez-nous
    Envoyer Plus d'options
  • Découvrir
    nos brochures
  • S'abonner Plus d'options
  • Chatter en ligne
Haut de la page ▲