Feedback
Vous semblez intéressé(e) par nos projets! Souhaitez-vous nous en dire plus ?
Avec plaisir! Pas maintenant, merci.

You are from: United States, Go to our American website.

aide humanitaire
Appelez-nous au :
+33 (0)476­ 57 18 19
info@projects-abroad.fr
aide humanitaire

Missions humanitaires - Aide à l'enfance générale, Pérou par Isabelle Richard

Aider des animaux sauvages en forêt amazonienne Aider des enfants handicapés en Amérique Latine écovolontaires au Pérou Isabelle en mission humanitaire au Pérou Mission dans une école au Pérou Mission écovolontariat au Pérou

J’ai toujours aimé voyager et apporter mon aide aux autres. Faire un projet humanitaire juste après le lycée était un de mes plus grands rêves. J’ai effectué deux différentes missions au Pérou, qui ont duré chacune un mois et demi : une mission humanitaire et une mission d’écovolontariat . Puisque je venais à peine d’avoir 18 ans, j’ai recherché un organisme sûr, avec un encadrement et une présence sur place. Et je n’ai pas du tout été déçue !

La mission humanitaire

La première mission s’est déroulée à Cusco. J’ai travaillé dans une école pour enfants handicapés (autistes et trisomiques). Je dirais que c’est là que l’on apprend le plus sur soi-même. Je ne pensais pas que j’allais si bien comprendre les enfants et j’ai vraiment adoré travailler avec eux. Les professeurs étaient d’une grande gentillesse. Les enfants m’ont appris la patience et à voir la vie sous un autre angle (être moins sérieux et prendre la vie comme elle vient).

Les enfants arrivaient vers 8h30. Nous commencions par l’appel où chacun devait mettre son prénom au tableau. Ensuite, nous chantions et priions pour après, commencer des activités (bricolage, dessins, jeux) qui avaient pour but de leur apprendre les lettres de l’alphabet, les animaux, ou même de leur faire travailler la mémoire. Dès qu’ils avaient terminé leurs activités, ils pouvaient prendre leur goûter et ensuite aller jouer dans la cour. Pendant ce temps, il fallait aller chercher le déjeuner à la cuisine et aussi les surveiller. Il n’y avait classe que la matinée. Certaines fois, nous avons pu emmener les enfants à la piscine ! C’était un régal pour les enfants et les profs ! J’ai pris des photos d’eux et j’ai eu l’idée de faire une séance photos avec eux pendant une matinée. Nous nous sommes bien amusés. Le lendemain je suis revenue avec les photos en main. Ils se sont tous jetés sur moi pour les voir ! Ils ont chacun pu faire un petit album.

L’école m’a vraiment surprise. Les professeurs faisaient en sorte de divertir le plus possible les enfants. Les profs et les volontaires ont fait des chorégraphies devant eux. Et nous les avons fait danser avec nous. Une fois, la ville a organisé des olympiades pour tous les enfants handicapés, du plus jeune (2 ans) au plus âgé (25 ans). Chaque enfant a reçu des bonbons, du dentifrice et des ballons. Toutes les écoles d’enfants handicapés sont venues. C’était l’un des moments les plus touchants de ma mission.

La famille avec qui j’étais était vraiment adorable. Ils tiennent un restaurant et la mère me préparait des délicieux petits plats, je suis végétarienne !! Ils ont 3 enfants, tous très gentils. Quand je suis arrivée chez eux je me suis tout de suite sentie chez moi. Ils m’ont aidée à perfectionner mon espagnol, à trouver des bons plans à Cusco. Leur fille aînée, Ale, m’a même invitée en boîte avec ses amies. Je suis allée à certaines de leurs réunions familiales et c’est ainsi que j’ai vraiment pu découvrir une autre culture qui m’a tout de suite séduite. Quand je suis partie à la mi-novembre pour la forêt amazonienne, ils m’ont invitée à passer Noël avec eux. C’était génial !

Le 15 novembre, départ en bus pour Puerto Maldonado. Quitter les enfants et ma famille d’accueil a été le plus dur moment de mon séjour au Pérou.

La mission écovolontariat

A mon arrivée à Puerto Maldonado, une personne du staff (Elvira) m’a accueillie et m’a conduite au bateau qui m’a ensuite amenée au Lodge Taricaya (à 1h de Puerto Maldonado). Ce fut un grand changement de température et de paysage ! Les cabanons étaient parfaits mais il ne faut pas avoir peur des endroits rustiques (les moustiques et le perroquet de la réserve viennent vous réveiller même si c’est le week-end !). Ah, et aussi, pour les filles notamment, il n’y a pas trop d’intimité puisque les chambres sont pour quatre. Mais ce fut une merveilleuse expérience. On rencontre des gens de toutes nationalités et on apprend chaque jour sur les animaux sauvages, les plantes et les habitants de la région. Ce que j’ai le plus aimé c’est d’attraper les oiseaux pour les répertorier, les mesurer… Mais aussi de montrer aux enfants du village voisin comment utiliser les bouteilles en plastique à leur profit (chaises et tabourets en bouteilles en plastique).Le staff était vraiment génial. Certains soirs, nous avons eu des cours sur différents types d’espèces d’animaux comme le caïman, les papillons de la région, les chauves-souris…

Chaque volontaire a 2 à 3 activités par jour avec d’autres volontaires (de 5h à 7h, de 9h à 11h30 et de 3h à 5h). Entre midi et deux, il fait très chaud donc on a le temps de déjeuner et de se reposer avant la prochaine activité. Les activités que l’on doit faire sont de nourrir les animaux du centre, faire de nouveaux chemins, faire des travaux autours des cabanons, aller chercher la nourriture pour les animaux chez les habitants ou observer le groupe de singes qui a été relâché récemment…

Le Pérou est un pays magnifique avec des paysages grandioses. J’ai pu, avec d’autres volontaires, faire du tourisme: Cusco (visite de la ville, shopping, marché de Noël), les ruines Incas de Chinchero et d’Ollantaytambo, les terrasses de Moray, Las Salinas et le grand marché de Pisaq. Bien sûr, nous sommes aussi allés au Machu Picchu, qui est magique ! Nous sommes montés à pied depuis la ville d’Aguas Calientes, ascension d’une heure, quasiment que des marches, à 5 heures du matin. Nous avons ensuite assisté à une visite guidée du Machu Picchu. Et enfin, nous sommes allés à Puno et avons visité trois îles du lac Titicaca : Uros, Amantani (où nous avons passé une nuit chez l’habitant : souvenirs inoubliables, l’éclairage à la bougie et l’unique robinet d’eau de la maison, et les toilettes à l’autre bout du jardin) et Taquile. Les accros du shopping seront comblés, on trouve de tout : bonnets, gants, pulls ou écharpes en laine d’alpaga, sacs en cuir ou en tissu, bijoux de toutes sortes, trousses…

Je peux donc conclure que ce fut une expérience inoubliable, où j’ai le plus appris sur moi-même. Les gens là-bas sont adorables et généreux. Ma famille, les enfants et tous les Péruviens que j’ai rencontrés me manquent terriblement ! Je suis tombée amoureuse de l’Amérique Latine et je compte bien y retourner !

Isabelle Richard

Retour à la liste des témoignages

Appelez nous :
04­ 76 57 18 19
  • Contactez-nous
    Envoyer Plus d'options
  • Découvrir
    nos brochures
  • S'abonner Plus d'options
  • Chatter en ligne
Haut de la page ▲