Feedback
Vous semblez intéressé(e) par nos projets! Souhaitez-vous nous en dire plus ?
Avec plaisir! Pas maintenant, merci.

You are from: United States, Go to our American website.

aide humanitaire
Appelez-nous au :
+33 (0)476­ 57 18 19
info@projects-abroad.fr
aide humanitaire

Médecine vétérinaire et soins animaliers, Afrique du Sud par Marine Meyer

L'équipe du centre de protection des animaux

Marine en action

Paysage d'Afrique du sud

Paysage du Cap

Une belle rencontre

Vue sur le Cap

Je m’appelle Marine Meyer, j’ai 20 ans, je viens de Suisse Romande et j’ai participé à une mission de soins animaliers durant trois mois en Afrique du Sud, à Cape Town au sein de Projects Abroad. J’ai décidé de partir dans ce pays pour découvrir une autre culture, bien différente de ma Suisse natale. Mon objectif en partant était donc d’apprendre l’anglais, de découvrir des personnes différentes tout en travaillant avec des animaux qui sont depuis tout temps ma passion. J’ai choisi de travailler dans un centre d’accueil pour animaux avec des vétérinaires car par la suite je souhaite être assistante vétérinaire.

J’ai donc pris l’avion avec le cœur palpitant d’excitation, de peur et de joie en même temps à l’idée de partir seule à l’autre bout du monde. Après un long voyage, je suis arrivée à l’aéroport de Cape Town où du personnel de Projects Abroad m’attendait. Tout s’est très bien déroulé et je me suis sentie vraiment bien prise en charge. Suite à cela, le « Driver » m’a déposée dans ma famille d’accueil. Dès le début, ma famille m’a tout de suite mise en confiance et m’a rassurée malgré mon problème d’incompréhension face à la langue. La famille Jodamus s’est toujours montrée très généreuse et authentique avec moi. Durant ces trois mois, j’ai littéralement fait partie de leur famille par le biais du dialogue et du partage.

De plus, l’équipe du centre avec qui j’ai travaillé m’a appris beaucoup également. Il est vrai que lorsqu’on m’a initiée à mon travail, j’étais littéralement perdue, car je ne comprenais rien tant la langue était une barrière. Mais les jeunes de Projects Abroad m’ont toujours encouragée en me répétant qu’il ne fallait pas que je m’inquiète avec la langue et que cela viendrait avec le temps. D’autant plus que j’ai eu la chance de travailler avec un certain John Mambo, originaire du Congo qui parlait ma langue, le français. Grâce à lui j’ai pu apprendre petit à petit cette langue et me familiariser avec le vocabulaire vétérinaire.

Le centre regroupe plusieurs domaines, le centre d’adoption pour chats, chiens et chevaux ; un centre pour les animaux dits sauvages (serpents, aigles, phoques, tortues,…) ; une « Mobile Clinic’s », ce sont des vétérinaires qui se déplacent directement dans les bidonvilles et pour finir le cabinet vétérinaire.

J’ai passé la majeure partie de mon temps à travailler dans ce dernier en assistant les vétérinaires. Ceux-ci se sont montrés très accueillants avec moi et m’ont appris beaucoup de leur savoir. Grâce à cela, j’ai pu acquérir une certaine responsabilité en intégrant carrément leur équipe après avoir gagné leur confiance. En effet, j’ai participé à la préparation des animaux avant chaque opération, j’ai même pu pratiquer certains soins, plus assister les vétérinaires lors d’opérations délicates, telle une amputation par exemple. J’ai été confrontée à une toute autre approche des soins animaliers et cela m’a permis de me familiariser à la culture même de ce pays. En effet, au centre, chaque soin est utile et on est en plein dans l’action immédiate, voire primordiale. C’est-à-dire que l’objectif premier est d’éviter avant tout les épidémies et la pullulation de chats et de chiens. Le but est simple, faire en sorte que les hommes et les animaux cohabitent ensemble, sans risques.

Beaucoup de prévention est mise en œuvre dans cette Société Protectrice des Animaux pour sensibiliser au maximum les gens à adopter un comportement sain avec leurs animaux, en passant impérativement par les vaccinations et les stérilisations. C’est en accompagnant La Mobile Clinic’s sur le terrain que j’ai pu en arriver à cette conclusion.

Ces trois mois à Cape Town ont été bénéfiques et riches en émotions pour moi, que cela soit par les sorties le week-end entre volontaires, le partage avec ma famille d’accueil, la complicité que j’ai pu établir avec l’équipe vétérinaire ou bien encore la découverte de nouveaux paysages. En résumé, cette expérience m’a juste totalement remplie de joie et je n’en retire que du positif. Pour ce qui concerne l’apprentissage de la langue, je peux vous dire qu’après un mois l’anglais n’était plus un obstacle insurmontable.

Je conseille vraiment à toute personne d’oser faire le pas en partant dans ce magnifique pays qu’est l’Afrique du Sud. Les gens sont justes géniaux, simples, authentiques et souriants, l’on y fait des rencontres qui nous marqueront à vie. Les paysages sont sublimes ! Et l’histoire même de ce pays, suite à l’apartheid et toutes les choses que Nelson Mandela a apportées ici, dégage une atmosphère magique ! C’est vraiment une occasion en or de grandir et d’être ouvert à découvrir une autre notion du temps en découvrant un monde différent de celui auquel on est habitué. Ne soyez pas surpris de voir des quartiers très riches suivis, à peine à un kilomètre, d’un bidonville, dit « township ». Ce pays regorge d’histoire sensible et il est important d’y aller avec notre plus grande humilité en respectant sa profonde histoire.

Cette expérience m’a donc fait grandir et m’a appris énormément. Les échanges culturels sont selon moi, l’essence même de ce voyage, que cela soit par les différentes origines des volontaires que par les habitants locaux de Cape Town. J’en garde un souvenir mémorable, intense en émotion et autant vous dire que je compte bien y retourner un jour ! J’ai encore des contacts réguliers avec ma famille d’accueil et mes amis vétérinaires du centre. Ce voyage est désormais ancré en moi et m’accompagne chaque jour. L’expérience et la maturité que j’ai pu acquérir en travaillant avec des vétérinaires m’ont permis de décrocher un poste en tant qu’apprentie assistante en médecine vétérinaire. Ce n’est donc que du positif que j’ai à vous témoigner. C’est pourquoi, je voudrais remercier particulièrement Projects Abroad de m’avoir permis de réaliser cette merveilleuse aventure. C’est avec des étoiles plein les yeux que j’en ressors doucement.

Alors foncez, n’attendez plus et n’hésitez pas me contacter pour toutes questions, je me ferai un plaisir de vous répondre !

Marine Meyer

Retour à la liste des témoignages

Appelez nous :
04­ 76 57 18 19
  • Contactez-nous
    Envoyer Plus d'options
  • Découvrir
    nos brochures
  • S'abonner Plus d'options
  • Chatter en ligne
Haut de la page ▲