Feedback
Vous semblez intéressé(e) par nos projets! Souhaitez-vous nous en dire plus ?
Avec plaisir! Pas maintenant, merci.

You are from: United States, Go to our American website.

aide humanitaire
Appelez-nous au :
+33 (0)476­ 57 18 19
info@projects-abroad.fr
aide humanitaire

Enseignement, Mongolie par Etienne Le Déan

Volontaire en enseignement de l'anglais en Asie Enseigner l'anglais en Mongolie Etienne et les autres volontaires en Mongolie Volontariat à Oulan Bator Découverte de la Mongolie lors d'une mission

Tout a commencé avec mon souhait au début de l’année de découvrir un nouveau pays par le biais d’une action humanitaire. Ma première idée fut d’aller enseigner ma langue maternelle dans un pays dont je ne parlais pas la langue. Après quelques recherches sur Internet, j’ai pris rapidement contact avec Projects Abroad. Nous avons discuté des différentes opportunités et j’ai donc choisi de me rendre à Oulan-Bator, d’autant que j’avais déjà l’intention de visiter la Mongolie, de découvrir cette civilisation méconnue en France et de rencontrer une population qui m’était totalement inconnue. Malheureusement, il semblait que personne là-bas ne désire apprendre le français, mais mon anglais fut jugé assez bon pour aller l’enseigner à de jeunes locaux. Quatre mois plus tard (après les démarches administratives de visa, billets…), j’étais en route pour Oulan-Bator.

Sur place, j’ai découvert la bouillonnante capitale mongole sous les dernières neiges de l’hiver. J’ai été accueilli dès l’aéroport par un membre du staff qui m’emmena directement auprès de ma famille d’accueil, un couple de pédiatres et leur fils de 11 ans. Le jour suivant fut consacré à une présentation de la ville, de l’association sur place et de mon projet par mon manager. Nous étions deux à enseigner l’anglais dans un ensemble de quatre Kindergarten (mix entre crèche et école maternelle). La tâche en soi était relativement simple puisque le regroupement utilisait déjà une méthode d’anglais très complète avec des supports écrits, des CDs et des DVDs. Les enfants à partir de 3 ans avaient 40 minutes de cours par jour, auxquelles s’ajoutaient des temps d’interaction. Je remplaçais donc leur professeur à ces moments-là et le reste du temps, j’essayais tant bien que mal d’aider les autres professeurs durant les activités et les repas.

Durant mon temps libre, j’ai pu découvrir la ville et ces quelques musées, ainsi qu’un peu des alentours avec ma famille d’accueil, notamment au cours d’un week-end chez les grands-parents, où j’ai pu vivre sous une yourte et participer à une fête de famille. J’ai également participé aux animations proposées par Projets Abroad avec les autres volontaires comme un cours d’anglais avec de jeunes handicapés, un cours de danse traditionnelle, un après-midi jeu avec des lycéens ou une journée de réfection d’une salle de cours. Nous étions une douzaine de volontaires d’un peu partout autour du globe et j’ai apprécié discuter avec eux de leurs projets et de leurs impressions.

Oulan-Bator est une ville fabuleuse où tout est en construction et en mouvement, à l’opposé de nos villes historiques aseptisées. Des gens de tout le pays viennent ici pour leurs études ou leur travail. Des jeunes à la mode occidentale et aux portables derniers cris y croisent des personnes en tenues traditionnelles et des étrangers en soif d’aventure se risquant à prendre le bus par eux-mêmes. Les gens que j’ai eu la chance de côtoyer étaient merveilleusement accueillants et généreux, d’autant qu’ils ont rapidement découvert que j’étais assez fan de leur cuisine.

C’est ainsi que pendant un mois de ma vie, je fus « barcha » en Mongolie.

Etienne Le Déan

Retour à la liste des témoignages

Appelez nous :
04­ 76 57 18 19
  • Contactez-nous
    Envoyer Plus d'options
  • Découvrir
    nos brochures
  • S'abonner Plus d'options
  • Chatter en ligne
Haut de la page ▲