Feedback
Vous semblez intéressé(e) par nos projets! Souhaitez-vous nous en dire plus ?
Avec plaisir! Pas maintenant, merci.

You are from: United States, Go to our American website.

aide humanitaire
Appelez-nous au :
+33 (0)476­ 57 18 19
info@projects-abroad.fr
aide humanitaire MyProjectsAbroad

Nouvelles opportunités de financement pour les entrepreneurs de Cape Coast au Ghana

Le projet de microfinance de Projects Abroad au Ghana a été déplacé d’Akuapem Hills à Cape Coast en Avril 2017 afin de soutenir des entrepreneurs dans un camp pour personnes atteintes de la lèpre et de valoriser les femmes entrepreneuses d’une communauté de pêcheurs.

Les volontaires en microfinance posent avec Victoria qui tient une boutique d’artisanat au Ghana

Ce projet de microfinance a connu de belles années, et rien qu’en 2016, 80 entrepreneurs d’Akuapem Hills ont bénéficié d’un soutien financier et de formations afin de lancer leurs propres activités. Aux vues de la réussite et du développement des activités des entrepreneurs et de la communauté d’Akuapem Hills dans l’ensemble, ce projet de microfinance va maintenant orienter son soutien vers d’autres communautés au Ghana.

L’une de ces communautés est un camp qui accueille des personnes atteintes de la lèpre ainsi que leurs familles, en périphérie de la ville de Cape Coast. La lèpre est une maladie chronique et curable qui affecte la peau et les nerfs et se transmet par des contacts étroits et répétitifs avec une personne non-traitée. « Malgré les progrès d’informations sur la transmission de cette maladie, la stigmatisation sur la lèpre au Ghana est encore très forte et beaucoup de personnes croient encore que les personnes atteintes sont très contagieuses ou bien qu’elles sont de mauvaise augure et sont donc mises à l’écart. » explique Jenny Puyo, Coordinatrice du bureau de Projects Abroad au Ghana. C’est à cause de ces croyances que ces personnes continuent de vivre à l’écart de la société, recevant peu de soins et de soutien.

Une membre de la communauté du camp de lépreux montre sa boutique à une volontaire

Les membres de ce camp souhaitent être plus autonomes et beaucoup d’entre eux ont lancé leurs propres activités. Cependant, la lèpre étant considéré comme un handicap, ces entrepreneurs luttent pour accéder aux emprunts dont ils ont besoin pour développer leurs entreprises.

Projects Abroad est actuellement la seule organisation qui propose un soutien financier et des formations professionnelles à cette communauté marginalisée.

John, le représentant de ce camp, a été le porte-parole de cette communauté au cours de ces 30 dernières années. Il connait les épreuves auxquels ces personnes sont confrontées et sait que la communauté apprécie le soutien de Projects Abroad. « La plupart de ces personnes ont réellement besoin d’aide et le projet de microfinance sera une très bonne chose pour elles car l’obtention d’un prêt est un défi.  La vie ici est difficile et ce projet aidera les gens à gagner leur pain, ce qui est un combat de tous les jours. » explique John.

Une volontaire parle avec un bénéficiaire du projet de microfinance au Ghana

Ce camp ne reçoit que très peu d’aide du gouvernement ou d’associations, c’est pourquoi les membres de cette communauté doivent trouver des moyens de s’entraider. Grâce aux emprunts proposés par Projects Abroad, les entrepreneurs bénéficiaires pourront développer leurs entreprises en achetant plus de stock ou de matières premières. Les autres personnes vivant dans le camp pourront également bénéficier du développement de ces activités explique James qui tient une boutique d’art sur la plage. « A chaque fois d’une personne achète un objet d’art dans ma boutique, les bénéfices sont partagés. Je donne un pourcentage de la recette au camp pour aider à nourrir les gens et en même temps cela m’aide. »

Projects Abroad ne se contente pas d’accorder des emprunts à des entrepreneurs locaux. Le projet de santé et médecine au Ghana a également pour but de sensibiliser les gens à cette maladie et limiter les dégâts et l’impact de la lèpre sur les membres de la communauté en offrant des soins et traitements médicaux gratuits.

Les membres de la communauté du camp de lépreux discutent avec les volontaires en microfinance au Ghana

En dehors de ce camp, les volontaires en microfinance vont également travailler aux côtés d’un groupe de femmes dans le village d’Abukem. La pêche est la source de revenu principal de ce village mais reste une activité saisonnière et majoritairement masculine ce qui pousse les femmes à vouloir lancer leurs propres activités. Ici, les femmes ont rarement eu accès à une éducation. Les volontaires vont donc concentrer leurs efforts sur l’enseignement des bases comme les chiffres, les lettres ou l’anglais ainsi que la tenue d’atelier mettant en avant les compétences nécessaires à la création d’une entreprise. Les emprunts seront attribués en fonction de la participation, de la performance et des progrès des participantes au cours de ces ateliers.

Le but de ce projet de microfinance est d’offrir aux personnes issues de communautés défavorisées une chance de se construire une futur plus stable et serein pour eux et leurs familles, à travers la création de petites entreprises. « C’est une bonne façon de créer de l’emploi et de valoriser les locaux. Sur le long terme, cela encourage également l’entrepreneuriat et aide à développer et tirer vers le haut ces communautés ainsi que les perspectives d’avenir de ces personnes. » explique Jenny.

Retrouvez plus d’informations sur notre projet de microfinance au Ghana ou découvrez d’autres missions de volontariat en microfinance à travers le monde. 

Retour à la liste des actualités

Appelez nous :
04­ 76 57 18 19
  • Contactez-nous
    Envoyer Plus d'options
  • Découvrir
    nos brochures
  • S'abonner Plus d'options
  • Chatter en ligne

S'abonner au Flux RSS

Projects Abroad Actualités
Haut de la page ▲