Une mission grâce au « congé de solidarité »


Grâce à mon entreprise, j'ai pu découvrir le 'congé de solidarité volontaire'. Projects Abroad avait envoyé les possibilités de projets à notre organisme qui octroyait à un employé un budget donné pour une mission humanitaire à condition qu'il prenne deux semaines sur ses jours de congés pour réaliser son projet. Le conseil d'administration a sélectionné deux projets. C'est une chouette initiative de ma société qui m'a permis de découvrir les Thaïs, un peuple vraiment charmant. Je suis revenue de Krabi avec nostalgie car j'y ai découvert des personnes vraiment très accueillantes tant au niveau de l'équipe locale Projects Abroad que les institutrices avec lesquelles j'ai collaboré ou les autres volontaires.


Le projet d’aide à l’enfance en Thaïlande


Mon projet d'aide humanitaire se déroulait dans un centre d’accueil du quartier musulman de Krabi. Nous étions 3 volontaires venant de 3 continents différents (USA – Maroc - Belgique) et notre mission principale était d'apprendre l'anglais à des petits enfants de 3 ans, de les aider à acquérir les règles d'hygiène, de stimuler leur développement tant intellectuel que psychomoteur et social...

La journée type se déroulait comme suit, lever et petit-déjeuner à la maison des volontaires près de la mer d'Andaman, départ en 'jeep' entre 7h30 - 7h45 vers le centre où nous arrivions après +/-40-45 minutes. Là, nous surveillions les enfants et lorsque les institutrices donnaient le signal, nous entamions la journée avec les 30 petits bouts de la manière suivante : un hymne en thaï, suivi de la prière en arabe, des exercices de gymnastique sur des petites comptines anglaises... Nous avions la chance d'avoir un volontaire américain, Max, qui en connaissait pas mal. Ensuite, les filles et les garçons faisaient deux files et venaient près de nous qui leur demandions 'What is your name?' Certains arrivaient à bien se présenter et nous leur demandions aussi de nous montrer leur nez, leur pied… et de répéter les mots afin de s'assurer que petit à petit, ils mémorisent le vocabulaire. Puis, suivant les jours, nous révisions les lettres en anglais, comptions jusque 10 dans pas mal de langues pour le fun. La plupart des enfants comptait déjà en thaï, arabe et anglais.


Après, nous leur proposions une des activités que nous avions mises au point lors de la réunion du lundi. Ils ont colorié, peint avec les doigts ou avec des tiges de bananiers, découpé, collé, créé des monstres, joué aux métiers, dansé sur des rythmes au son d'un tambour, couru sur des chevaux en branche de bananier, goûté des aliments sucrés, salés, piquants ou amers, compté des cailloux… Chaque activité était expliquée en anglais ce qui leur permettait d'apprendre de nouveaux mots. Nous avions plein d'imagination pour les activités réalisées avec un minimum de matériel. Projects Abroad nous a fourni les peintures, les grands papiers et tout le matériel dont nous avions besoin, c'était vraiment super.


Ensuite, arrivait la cuisinière avec son chariot et ses casseroles. Pendant que les enfants se lavaient les mains sous la surveillance de l'un d'entre nous, les autres préparaient la table. Puis les enfants mangeaient, ils débarrassaient, nous rangions les bassins, ils allaient se brosser les dents toujours sous surveillance puis venait l'heure de l'histoire et de la sieste. Ensuite, nous mangions puis retournions à la maison des volontaires en jeep ou au bureau de Projects Abroad.


L'après-midi était en général libre sauf le lundi ou bien si Pi Nou, notre responsable, nous proposait une visite, une découverte culturelle ou culinaire, merci encore à elle et à ses collègues, c'était génial.

Ce temps libre nous permettait de compléter les dossiers des 10 enfants dont nous devions noter les progrès, tant du point de vue psychomoteur que comportemental ou intellectuel.

Le plus difficile au début fut de mémoriser les noms de chaque enfant car ils étaient 30 et comme vous l'imaginez, bougeaient pas mal. Mon seul regret est de n'être restée que 2 semaines, c'était pour moi vraiment court comme séjour, mais déjà si intense ! Les enfants sont vraiment attachants, leurs institutrices très gentilles, elles nous faisaient goûter leur repas, nous apportaient des desserts. Lorsque nous sommes parties, Inès et moi, les enfants et les institutrices nous ont offert des petits cadeaux alors qu'ils viennent de milieux défavorisés. C'était vraiment touchant.


L’hébergement et l’accompagnement des équipes


Quant à l'hébergement à la maison des volontaires, c'était génial. Nous étions avec des volontaires du projet Ecovolontariat avec qui nous avons fait quelques activités. Plusieurs langues se côtoyaient, italien, français, anglais, allemand. Nous avons aussi eu le plaisir de voir débarquer au centre d’accueil l’équipe marketing de Projects Abroad ! Ils venaient aussi de tous les continents, j'ai même pu parler néerlandais avec Claartje de l'équipe hollandaise.

Quant à l'accompagnement de l'équipe locale, c'était parfait. Lorsque Max est tombé malade et a dû être hospitalisé, il a été suivi de près par le staff de Projects Abroad qui nous donnait de ses nouvelles. Nous avions un souci, une question, il y avait toujours quelqu'un pour nous aider.


Bilan d’expérience


Ce que je retiens de cette expérience c'est qu'avec de la bonne volonté, tous les peuples peuvent s'entraider même si notre langue, notre culture, notre vécu sont totalement différents. Chacun à quelque chose à apporter à l'autre quel que soit son origine ou son âge. Je repartirai volontiers et vous invite à tenter l'aventure.

Monique Tasse - Aide à l’enfance Thaïlande

Ce témoignage reflète l'expérience strictement personnelle d'un volontaire sur un projet et une période de temps précise. Votre expérience pourra être différente, nos projets s'adaptant constamment aux besoins locaux et évoluant avec nos accomplissements. Les variations météorologiques dues aux saisons peuvent également avoir un impact important. Pour en savoir plus sur ce à quoi vous attendre dans le cadre de ce projet, merci de contacter nos équipes.

Intéressé(e) par rejoindre ce projet ?

Si oui, contactez l'un de nos experts au :

+33 1 70 97 94 43

Nos accréditations