Feedback
Vous semblez intéressé(e) par nos projets! Souhaitez-vous nous en dire plus ?
Avec plaisir! Pas maintenant, merci.

You are from: United States, Go to our American website.

aide humanitaire
Appelez-nous au :
+33 (0)476­ 57 18 19
info@projects-abroad.fr
aide humanitaire

Santé & médecine - Sage-femme, Népal par Sophie Payet

Médecine, Népal, par Sophie Payet Médecine, Népal, par Sophie Payet Médecine, Népal, par Sophie Payet Médecine, Népal, par Sophie Payet Médecine, Népal, par Sophie Payet Médecine, Népal, par Sophie Payet Médecine, Népal, par Sophie Payet

Dix ans déjà que j'ai décroché mon diplôme… Dix ans que je continue à tracer mes propres layons. Bilan ? Toujours mariée, deux enfants, une maison, et toujours en poste de nuit à plein temps dans un pool de remplacement... Mais surtout et surtout : HEU. REU. SE. !!!!!! Savez-vous à quoi je me suis risquée l'an dernier ?

-  Comme vous, je suis tombée sur ce site de Projects Abroad.
- Comme vous, j'ai surfé sur leurs différentes missions, sur les différentes destinations proposées, et comme vous, je me suis imaginée dans telle ou telle mission sur plusieurs parties du globe (notre planète me fascine sous toutes ses facettes, sur tous ses continents, y compris nos deux pôles : c'est pour vous dire !!!)

Bon : mais avec toutes les contraintes de ma vie quotidienne, ce que propose Projects Abroad, contrairement aux autres O.N.G, pouvait-il convenir à mon « cas » c'est-à-dire : me permettre de « m'essayer » en mission humanitaire, sur une période de courte durée (je précise que mes enfants n'ont « que » 16 et 8 ans… que mon mari n'a pas l'habitude de faire ni les courses, ni la cuisine... encore moins les devoirs scolaires !!!)

« - Bon, allez Sophie (Sophie c'est moi)... : Si tu devais te décider sur une destination, tu partirais où exactement ? Et pour faire quoi ?
- Mmmm… Népal !!! Comme ça je pourrais approcher l’Everest... Je choisirais de travailler dans un hôpital au service des urgences ainsi j'aborderais la culture Népalaise sous l'angle des urgences.
- Tu es sûre de ton choix ? C'est ton dernier mot ? Me questionnais-je encore.
- Disons que… et si je demandais à Projects Abroad s'il me serait possible à tout hasard, de combiner une mission aux urgences avec un stage dans un service d'obstétrique afin d'apprendre à faire des accouchements ? (Tu te souviens Sophie : tu t'es toujours dis qu'avant de mourir, il te fallait savoir faire les accouchements!!!) »

J'ai donc expliqué à Projects Abroad mes projets (moi j'appelle ça « mes rêves ») et, coup de Bonheur : au bout de quelques jours, la réponse me revient A.F.F.I.R.M.A.T.I.V.E. !!!! Et c'est à ce moment-là, que je me suis réellement retrouvée face à moi-même : que faire avec un tel dilemme ?

Le déclic est tombé lorsque j'ai lu ce vieil adage sur « forum Voyage » : « Live your dream and don't dream your life » L’heure de préparer psychologiquement tous les miens venait donc d'être « cliquée ». L’heure de négocier avec mon surveillant également...

Et me voilà partie, 3 mois plus tard, à l'hôpital de Banépa, à 27 km de Katmandou !!! Là-bas j'ai travaillé les 15 premiers jours aux urgences, puis les 15 autres, en obstétrique, comme convenu.

Voici donc, dans les grandes lignes, ce que j'ai appris lors de ma mission au Népal :

- que mon niveau d'anglais était plutôt pas mal. Normal : entre étrangers, la langue anglaise est beaucoup plus facile à comprendre qu'avec de purs anglais.
- j'ai pu me familiariser avec d'autres pathologies et d'autres blessures que je ne rencontrerai jamais en France.
- j'ai participé à une vingtaine d'accouchements, de la salle de travail à l’enmaillotage des nouveau-nés ( Yeeessss !!!)
- j'ai appris à travailler économiquement avec les fournitures médicales soigneusement achetées par les familles de chaque patient.
- j'ai également beaucoup appris sur la culture népalaise (par exemple sur les rites mortuaires lors des décès aux urgences, ou encore sur les rites de mariage… j'ai eu cette chance d'y avoir été invitée !!!!)
- j'ai également appris à cuisiner népalais grâce à ma famille d'accueil.
- j'ai appris à danser népalais (et donc à m'habiller en sari) avec une voisine professeure de danse qui nous a donné des cours tout le mois durant ;
- tous les matins, dès 5h (!), nous allions aux séances de yoga à la salle des fêtes (les habitants de Banepa commencent leur journée avec du yoga… durant 1h30 !!!!)
- les villageoises m’ont appris à porter les lourdes charges sur le dos, sanglées sur le front : ce sont elles qui venaient tous les jours apporter leur récolte de riz à ma famille d'accueil dans des sacs de 25 à 50 kg pour - les transformer en flocons de riz : leur plat traditionnel.
- j'ai tissé des liens inoubliables que j'emporterai lors de mon dernier voyage, et qui m’aideront, je le sais d’avance, à quitter sereinement ma très chère Terre...
- j'ai reçu des lettres d'amour inouïes de la part de mes enfants et de mon mari (via internet) : faut voir comme ils étaient fiers de moi !!!
- et... j'ai pu survoler l’Everest (Yesss … et re-Yesss !!!!!),
- j’ai arpenté les rues colorées et enivrantes de Katmandou : on dit de cette ville qu’elle vous remplie d'énergie !!!
- j'ai ramené des tas de souvenirs, des tas de sentiments nouveaux et des rencontres précieuses.

Dommage que ce témoignage écrit ne puisse retranscrire la totalité de ce que j'ai vécu et intégré. Je termine en vous confiant mon nouveau projet avec Project Abroad (mon partenaire de confiance à défaut d'être mon sponsor !!!!). Cette fois-ci, cela se déroulera dans les steppes de Mongolie avec mon fils âgé de 9 ans maintenant. On part tous les 2 pour deux mois. Le premier mois nous vivrons de façon ancestrale dans une yourte avec les nomades, et le deuxième mois on s'occupera d'enfants dans un orphelinat... (Je reste fascinée par toutes les cultures de notre globe, les ancestrales sont en voie de disparition...).

Que c'est bon de pouvoir compter sur un tel partenaire qu'est Projects Abroad, avec qui je souhaite pouvoir continuer durant ces quelques vingtaines d'années qu'il me reste à « bien » vivre. D'ici là, leurs « Chargés de missions » se seront très certainement investis dans des projets à effectuer dans le Grand Nord parmi les Esquimaux, ou encore en Antarctique… qui sait ? En attendant je me permets d'adresser toute mon affection à toute l'équipe de Projects Abroad, quelque soit le continent sur lequel vous résidez et où vous nous y êtes tous - spécifiquement - bien dévoués.

Merci d'exister.

Get in Touch, and let me wish all the best to all your readers,

Sophie Payet (une heureuse infirmière sur la Planète Bleue)

Retour à la liste des témoignages

« Voici donc, dans les grandes lignes, ce que j'ai appris lors de ma mission au Népal : - j'ai pu me familiariser avec d'autres pathologies et d'autres blessures que je ne rencontrerai jamais en France. - j'ai participé à une vingtaine d'accouchements, de la salle de travail à l’emmaillotage des nouveau-nés - j'ai appris à travailler économiquement avec les fournitures médicales soigneusement achetées par les familles de chaque patient. »
Appelez nous :
04­ 76 57 18 19
  • Contactez-nous
    Envoyer Plus d'options
  • Découvrir
    nos brochures
  • S'abonner Plus d'options
  • Chatter en ligne
Haut de la page ▲