Feedback
Vous semblez intéressé(e) par nos projets! Souhaitez-vous nous en dire plus ?
Avec plaisir! Pas maintenant, merci.

You are from: United States, Go to our American website.

aide humanitaire
Appelez-nous au :
+33 (0)476­ 57 18 19
info@projects-abroad.fr
aide humanitaire

Santé & médecine - Médecine générale, Togo par Camille Rombaut

Aider au centre pour enfants au Togo Ambiance de volontaires internationaux au Togo, Afrique de l'Ouest Ambiance togolaise volontariat international Stage médecine en Afrique francophone Sur les plages au Togo  sortie sociale Volontaire médecine au Togo

Comment résumer un séjour si incroyable que celui que je viens de vivre ?? Pourtant je vais tenter de vous le faire partager à travers ces quelques lignes mes deux mois dans un service d’urgence togolais…

Je suis arrivée début février au Togo en ne sachant pas très bien où j’allais tomber. L’accueil s’est avéré très chaleureux, ma mama d’accueil m’a tout de suite mise à l’aise et l’équipe de Projects Abroad m’a bien tout expliqué pour que je puisse m’acclimater au plus vite.

Après un petit weekend d’adaptation à la chaleur et à la nourriture locale, je commençais mon stage à l’hôpital CHU Sylvanius Olympio de Lomé dans le service des urgences chirurgicales. Un petit tour du service et hop, j’étais directement envoyée dans la salle de soins. Là, pas beaucoup de points communs avec les hôpitaux européens… Quelques chaises et tables pour le matériel de soin et des lits en fer rouillés pour accueillir les accidentés amenés par les pompiers.

Je me suis très vite intégrée à l’équipe grâce aux infirmiers qui m’ont montré le travail à faire en m’encadrant au début avec beaucoup d’enthousiasme et de gentillesse. J’ai beaucoup appris avec eux car en tant qu’étudiante en médecine en 4ème année, je n’avais vraiment pas beaucoup de pratique derrière moi. La majeure partie du travail consistait à faire des pansements. D’ailleurs, c’était toujours le suspense de découvrir quelle plaie se cachait sous le bandage car en terme de plaies infectées, j’en avais rarement vu autant. Les conditions d’asepsie n’étant pas optimales, on se débrouillait comme on pouvait avec le matériel disponible. Ils m’ont aussi laissée faire des sutures que je n’avais jamais fait avant et je suis très heureuse de savoir le faire aujourd’hui.

J’ai aussi assisté à quelques gardes de nuit de 16h à 8h du matin. Malheureusement, elles étaient très calmes et donc je n’ai pas pu voir beaucoup de cas. Par contre j’ai pu assister à deux opérations chirurgicales, une hernie inguinale et une appendicite. Deux grands classiques de la chirurgie mais que je n’avais pourtant jamais vus. C’était très intéressant…

Le fonctionnement de l’hôpital est très différent de chez nous. Les patients doivent être pris en charge par leur famille qui doit les laver, nourrir, etc. Les infirmiers ne s’occupent pas de ça. Les soins doivent être payés immédiatement sous peine de se les voir refuser. Ca me fendait le cœur de devoir renvoyer des patients ne pouvant pas se payer le matériel. Mais heureusement c’était plutôt rare…

Je crois que j’en ai fini avec la description de mon projet. Je vais maintenant parler de ma famille et de la vie quotidienne au Togo. J’ai vécu dans une famille constituée de la mama et de sa nièce de 12 ans. Toutes les deux m’ont très bien accueillie et se sont montrées adorables tout le long de mon séjour. Je profitais de la bonne cuisine africaine de ma mama comprenant banane plantain, coliquot, pâte et autre sauces à la togolaise. C’était vraiment unique de pouvoir ainsi participer à leur quotidien.

En dehors du travail, je passais beaucoup de mon temps libre dans les piscines des hôtels et à parcourir les ruelles du grand marché, Assigamé comme on l’appelle ici. J’ai d’ailleurs acheté l’équivalent d’une boutique entière de souvenirs à ramener en Belgique. Bien sûr les marchands vous accostent à grand coup de « yovo, yovo » pour vous attirer dans leur petite échoppe. Nous nous retrouvions aussi assez souvent entre volontaires pour aller boire un verre ou aller à la plage ensemble. C’est aussi très enrichissant de pouvoir rencontrer des gens de tous les horizons pour partager notre expérience quotidienne. J’espère garder contact avec eux et qui sait peut-être un jour se revoir.

Voilà le reste de ce que j’ai vécu est gravé dans mon cœur et on ne peut pas tout partager dans un article. Alors si vous aussi vous rêvez d’évasion, de dépaysement, de découverte d’autres cultures et de vivre une expérience unique, n’hésitez plus à nous rejoindre au Togo. Je vous assure que vous ressortirez grandi et heureux de cette extraordinaire aventure humaine !

Camille Rombaut

Retour à la liste des témoignages

Appelez nous :
04­ 76 57 18 19
  • Contactez-nous
    Envoyer Plus d'options
  • Découvrir
    nos brochures
  • S'abonner Plus d'options
  • Chatter en ligne
Haut de la page ▲