Feedback
Vous semblez intéressé(e) par nos projets! Souhaitez-vous nous en dire plus ?
Avec plaisir! Pas maintenant, merci.

You are from: United States, Go to our American website.

aide humanitaire
Appelez-nous au :
+33 (0)476­ 57 18 19
info@projects-abroad.fr
aide humanitaire

Missions humanitaires - Aide à l'enfance générale, Vietnam par Aurélie

Mission humanitaire, Vietnam par Aurélie

Mission humanitaire, Vietnam par Aurélie

Mission humanitaire, Vietnam par Aurélie

Mission humanitaire, Vietnam par Aurélie

Mission humanitaire, Vietnam par Aurélie

Partir à l’autre bout du monde n’est pas une décision à prendre à la légère, surtout si on décide de faire du volontariat. Pourtant je n’avais jamais été aussi impatiente qu’avant mon départ au Vietnam. J’allais découvrir un nouveau pays, rencontrer de nouvelles personnes, vivre une nouvelle vie pendant un mois et demi : quoi de plus exaltant ?!

Douze heures de vol plus tard, je sillonnais les routes vietnamiennes, accompagnée de deux des responsables de Project Abroad venues aimablement m’accueillir à l’aéroport, en direction de Hanoi. Après une rapide visite de ma nouvelle maison, je décidai de partir explorer cette curieuse ville, seule. Premier jour, première leçon : ne jamais sortir sans parapluie ! Mais quel premier contact ! On ne peut passer à côté de l’intense circulation et surtout du bruit mais le décor asiatique nous fait très vite oublier toute cette agitation.

Etant logée dans une grande maison typiquement vietnamienne (donc très grande), je me suis retrouvée avec d’autres volontaires, ce qui nous a permis d’organiser ensemble nos excursions du week-end. Ne travaillant ni le samedi ni le dimanche, il était hors de question, pour nous, de rester enfermés au lieu d’explorer ce magnifique pays. Nous avons donc programmé toutes nos sorties en dehors de Hanoi : visites de temples, de lieux typiques, voyage en bateau, scooter, bus… Et je dois dire qu’on ne s’est pas ennuyé ! Les paysages verdoyants et totalement préservés nous offraient à chaque fois un somptueux spectacle.

La semaine, chacun travaillait dans des endroits différents. Me concernant, j’avais demandé de m’occuper des enfants : on m’a donc placé dans un orphelinat situé à côté d’un temple. La première fois, je dois bien avouer, je me suis demandée si je serais capable d’assumer mes responsabilités pendant un mois et demi : les conditions dans lesquels vivent les enfants sont extrêmement difficiles et en général, le premier jour est un choc. Et le plus étrange, c’est que ces conditions de vie n’affectaient en rien l’ambiance, la bonne humeur que dégageait cet orphelinat. D’autant qu’on s’attache très vite à ces enfants, qui ne demandent qu’à être câlinés, amusés ou même parfois éduqués. Leur apprendre l’hygiène et le respect de l’environnement était d’ailleurs une de nos priorités. Nous pouvions organiser toutes sortes d’activités : des jeux, des jeux d’apprentissage, du coloriage. Nous les avons même, à plusieurs reprises, maquillés et faits chanter.

Le départ a été une véritable épreuve me concernant, quitter les enfants, le rythme de vie auquel on s’était habitué pour finalement retourner à notre ancienne vie, quoi de plus difficile… Cependant, cette expérience restera un souvenir mémorable et réellement constructif. On peut être amené, en effet, à se redécouvrir autrement, à apprendre de la vie, ce qui fut mon cas en l’occurrence. Je retournerai volontiers au Vietnam et je compte bien multiplier mes voyages humanitaires dans les prochaines années.

Aurélie

Retour à la liste des témoignages

Appelez nous :
04­ 76 57 18 19
  • Contactez-nous
    Envoyer Plus d'options
  • Découvrir
    nos brochures
  • S'abonner Plus d'options
  • Chatter en ligne
Haut de la page ▲