Feedback
Vous semblez intéressé(e) par nos projets! Souhaitez-vous nous en dire plus ?
Avec plaisir! Pas maintenant, merci.

You are from: United States, Go to our American website.

aide humanitaire
Appelez-nous au :
+33 (0)476­ 57 18 19
info@projects-abroad.fr
aide humanitaire

Missions humanitaires - Aide à l'enfance générale, Philippines par Valérie Segela

Mon expérience de mission humanitaire aux Philippines (Mars 2015) :

Valérie en train de donner un cours aux enfants aux philippines

Valérie lors d’un atelier bracelets avec les enfants des rues

Valérie avec les enfants aux Philippines

Valérie sur le chantier construction aux philippines

Vivez cette expérience unique, qui donne du sens à votre vie. Il n'est jamais trop tard.

Depuis longtemps je voulais partir en mission humanitaire mais la vie m'a fait suivre d'autres orientations. Après maintes recherches sur tous les réseaux, mon choix s'est fixé sur Project Abroad car je ne voulais pas partir sans encadrement. J'ai d'abord commencé par assister à la journée Porte Ouverte de Project Abroad à Paris, qui a été le déclic pour me lancer dans cette expérience, grâce à l'intervention d'Amaury, qui m'a fait voyager le temps de son discours.

Il s'agissait de 3 semaines de congés pour moi, car je suis encore en activité et je ne voulais pas partir sans encadrement. Après, tout va très vite au niveau des formalités. J'étais ravie d'avoir fait toutes les démarches pour ce projet mais plus la date du départ avançait, plus je l'appréhendais : 50 ans, niveau d'anglais scolaire, voyageant seule, etc... Et puis, le jour J arrive et il faut y aller.

Tout ce passe comme prévu : un accueil et un accompagnement à l'aéroport et à Bogo, une équipe prête à vous aider en toutes circonstances, des bénévoles de tous pays, jeunes et moins jeunes, avec qui les liens se tissent rapidement ; il n'y a pas de différence d'âge, nous sommes tous là pour la même cause, nous formons une « famille ». Ma famille d’accueil était très agréable. J'avais choisi de faire 2 semaines en école et 1 semaine en chantier construction.

Le premier jour d'école arrive ; je suis dans la classe de petite et moyenne maternelles de Mlle Doreen. Les enfants sont adorables et très attachants. C'est à ce moment-là que le changement de vie s'opère, car vous allez travailler mais dans un autre pays, un autre mode de vie, et un autre contexte. Je prenais le tricycle pour me déplacer (mode de transport local) sans problème, les philippins de Bogo sont très accueillants, respectueux et prêts à rendre service. Jamais je ne me suis sentie en insécurité. Avec d'autres volontaires de l'école, nous avons demandé à organiser un goûter pour 2 classes, composé de salade de fruits frais et d'un verre de lait, pour la bonne raison que ces adorables bouts de choux passent leur temps à manger des sucreries. Ils ont adorés (toutes les courses ont été financées par Projects Abroad).

Une autre volontaire m'avait parlé des enfants des rues et des personnes qui s'en occupaient (Street Children). Je suis donc allée les voir pour passer du temps avec eux (une partie de mon temps libre, en dehors de la mission prévue avec Project Abroad). Quel bonheur d'avoir réunis ces 14 enfants autour d'une table, un soir, à Barbecue plazza, ils étaient heureux d'être «au restaurant» et de se sentir aimés. J'ai partagé ce diner avec 3 autres volontaires Dave (Canada), Nathalie (France) et Erik (Norvège) et ce fut un plaisir immense pour chacun de nous.

Les week-ends, on s'organisait pour savoir qui allait où et comment, de façon à voyager ensemble et de partager les frais. De très belles îles sont accessibles près de Bogo (Batayan Island et Malapasqua). De vrais bijoux.

Ma troisième semaine, sur le chantier construction était très intense et physique. Je sais maintenant comment on construit une maison... avec les moyens du bord, c'est à dire pas grand chose. J'ai demandé à participer une demie journée au projet de recensement des familles potentiellement attributaires de ces maisons, pour connaître leurs conditions de vie et les critères de sélection. Je serai bien restée plus longtemps, comme tous ces jeunes volontaires, comme je les enviais... Je ne cesse d'en parler à ma fille qui va certainement faire cette expérience en 2016.

J'ai passé 3 semaines merveilleuses à Bogo, j'ai découvert un pays, une culture et des habitants qui méritent vraiment qu'on s'y intéresse. Je n'oublierai jamais tous ces enfants qui réclament votre attention par des câlins ou des jeux, ce père de famille qui un jour, en pleine rue, me demande de bénir son enfant qu'il avait dans les bras, tous les bons moments passés avec les volontaires et aussi le dévouement de l'équipe de Project Abroad sur place. Je n'ai qu'une envie : y retourner très vite

Un conseil : Vivez cette expérience unique, qui donne du sens à votre vie. Il n'est jamais trop tard.

Valérie Segela

Retour à la liste des témoignages

Appelez nous :
04­ 76 57 18 19
  • Contactez-nous
    Envoyer Plus d'options
  • Découvrir
    nos brochures
  • S'abonner Plus d'options
  • Chatter en ligne
Haut de la page ▲