Feedback
Vous semblez intéressé(e) par nos projets! Souhaitez-vous nous en dire plus ?
Avec plaisir! Pas maintenant, merci.

You are from: United States, Go to our American website.

aide humanitaire
Appelez-nous au :
+33 (0)476­ 57 18 19
info@projects-abroad.fr
aide humanitaire

Missions humanitaires - Aide à l'enfance générale, Fidji par Mercedes Thioux

Action éducative bénévole dans le Pacifique Action humanitaire dans un orphelinat aux Fidji Animation auprès d'enfants aux îles Fidji Immersion locale aux Fidji, Pacifique Mercedes, bénévole dans sa famille d'accueil aux Fidji Mercedes, bénévole dans sa famille d'accueil aux Fidji Mercedes, bénévole dans sa famille d'accueil aux Fidji Volontaires et jeunes Fidjiens dans un projet de développement local

Au début 2012, j’ai décidé de quitter mon travail et de faire ce que j’ai toujours rêvé faire : du volontariat dans un pays loin de la maison. J’ai commencé à regarder sur internet toutes les organisations de volontariat et finalement j’ai trouvé le site de Projects Abroad qui m’a séduite donc j’ai communiqué avec eux et les personnes sur place aux Fidji ont vraiment été sympathiques et ont su répondre à toutes mes questions. J’ai pris le temps de réfléchir sur le pays où aller et les îles Fidji me plaisaient! Donc, 1 mois avant de partir je me suis inscrite. Je voulais découvrir un pays que je n’avais jamais visité et autant partir, je me suis dit autant partir très loin de chez moi. Je n’ai absolument pas regretté mon choix du tout.

Le jour du départ est enfin arrivé, j’ai commencé à emballer mes affaires en étant tout excitée par ce voyage. J’étais contente de partir pour les Fidji. J’allais vivre une expérience dans un pays loin de la maison. Je suis allée à l’aéroport où j’attendais mon vol avec impatience. Après 30 heures de vol, je suis finalement arrivée à l’aéroport de Nadi où j’ai été accueillie par le staff de Projects Abroad. J’étais vraiment extenuée par le voyage mais j’étais plus excitée parce que mes 3 mois aux Fidji commençaient. Ils m’ont conduite au bus qui allait m’emmener à Suva, à 4 heures de route en bus de Nadi.

Ma famille Indienne

Le staff de Suva est venu me chercher à l’arrêt de bus et m’a conduit directement à la famille d’accueil. J’ai rencontré ma mère et mon frère d’accueil, Padma et Jimmy et aussi une autre volontaire, Marie, allemande qui était là pour 3 mois comme moi. On s’est tout de suite bien entendu. Ils m’ont fait sentir bien parmi eux. Ils habitent à 45 minutes de la ville de Suva à Nakasi. J’étais vraiment imprégnée dans la culture fidjienne/indienne. Ce sont des gens formidables, ils ont fait en sorte que mon séjour soit inoubliable et confortable. Je les considère comme une deuxième famille.

Mon projet

Mon projet était localisé à 10 minutes de la maison en bus. Mon premier jour a été la rencontre avec les enfants et les enseignants. C’était très chouette, ils m’ont accueillie. Aussitôt que je les ai rencontrés, j’ai su que j’allais passé un agréable séjour parmi eux. Les enfants sont aimants, gentils, adorables… Je suis tombée en amour avec eux, ils vous donnent tout l’amour qu’ils ont. Je ne les oublierai jamais. J’avais un peu peur comment cela allait se passer mais enfin de compte, je me suis sentie vraiment à l’aise leur enseignant les maths, l’anglais, la peinture, les sciences, et jouer avec eux dehors. J’ai vraiment appris la culture fidjienne et comment ils vivent, que j’adore maintenant. Les enfants sont mentalement et physiquement atteints donc je savais que ce serait dur de leur apprendre mais tout s’est très bien passé. Ils sont adorables.

Je travaillais de 8h à 14h30. Après, je rentrais à la maison et je racontais ma journée à ma famille.

Voyager aux Fidji

A l’arrivée du week-end, nous pensions à ce que nous allions découvrir, quelles activités faire...

On ne planifiait pas vraiment, on prenait notre guide voyage pour décider. On a visité autant d’îles que nous pouvions, nous avons vu des places magnifiques pendant ces 3 mois. Nous sommes aussi restés à Suva pour connaître les locaux, et voir comment ils vivent. J’aime leur façon de vivre. On a connu la vie de nuit aussi car les Fidjiens aiment vraiment faire la fête. J’ai fait des rencontres aussi bonnes les unes que les autres. Je suis vraiment tombée amoureuse de cette île. Les Fidjiens sont des personnes adorables.

Quand le temps est venu de dire « Moce » (au revoir en fidjien), je ne voulais pas, je m’amusais trop pour quitter les Fidji. J’étais triste de quitter ce peuple si chaleureux, je leur racontais combien je les aimais et combien j’ai aimé être ici. Je ne les oublierai jamais, ils seront toujours dans mon cœur! Les 3 mois aux Fidji sont passés tellement vite. A l’aéroport en attendant pour mon vol de retour, je pleurais en repensant à tout ce que j’avais vécu là-bas. J’ai eu un magnifique et inoubliable séjour. Je me rappellerai des îles Fidji et de tous mes amis Fidjiens.

Je n’ai qu’une seule chose à dire pour les futurs volontaires : si vous choisissez les Fidji, vous ne le regretterez pas du tout. Il vous faut juste être ouvert, sociable avec les Fidjiens et vous passerez du bon temps! Je suis de retour à la maison depuis maintenant 4 mois et je n’arrête pas de penser à mon séjour. Cela me manque énormément. Je n’ai qu’une seule idée en tête : y retourner très bientôt!

Mercedes Thioux

Retour à la liste des témoignages

Appelez nous :
04­ 76 57 18 19
  • Contactez-nous
    Envoyer Plus d'options
  • Découvrir
    nos brochures
  • S'abonner Plus d'options
  • Chatter en ligne
Haut de la page ▲