Feedback
Vous semblez intéressé(e) par nos projets! Souhaitez-vous nous en dire plus ?
Avec plaisir! Pas maintenant, merci.

You are from: United States, Go to our American website.

aide humanitaire
Appelez-nous au :
+33 (0)476­ 57 18 19
info@projects-abroad.fr
aide humanitaire

Journalisme - Journalisme général, Togo par Julie Ménard

Le Togo : 2 mois à la découverte d'une culture

Julie Ménard

Une chaleur étouffante, voire irrespirable et humide au sortir de l'avion : bienvenu au Togo ! Routes de terre, bâtiments vétustes, musiques dans toutes les rues, voilà ce qui m'a frappé dans le taxi m'emmenant dans ma famille togolaise vers 20h du soir. Car, bien sûr, ce qui allait m'attendre le lendemain à Lomé allait être tout autre. Un Canadien est arrivé par le même avion que moi dans la capitale, ce qui rassure : je ne suis pas toute seule complètement perdue. Delphine, un membre de Projects Abroad, nous a emmenés dans nos familles respectives. Au menu du soir : repas de bienvenue dès notre arrivée. Nous sommes directement plongés dans l'ambiance chaleureuse, conviviale et familiale à la togolaise.

Beaucoup de questions se bousculent dans ma tête le lendemain de mon arrivée : comment se repérer, comment circuler dans la ville, négocier, prendre ses marques... heureusement, une Anglaise était dans ma famille, ce qui m'a été d'un grand secours dans un monde qui m'était inconnu. Elle est en stage au même endroit que moi : à ATOP (Agence Togolaise de Presse). Elle pourra donc m'aider dans la semaine qui va suivre Julie Ménard (c'est toujours la plus difficile). Ce qui m'a marqué et stupéfié à mes débuts ? La circulation. Impossible de traverser la route toute seule sans se faire renverser au départ, il faut être accompagné ou suivre d'autres personnes. Les taxis-motos (ou zémidjan) sont le moyen de locomotion le plus habituel, on s'y habitue très rapidement.

Prendre du recul, observer, écouter, comprendre sont les premiers aspects indispensables à une bonne intégration au sein du stage de journalisme. Par la suite, il ne faut pas hésiter à demander du travail pour partir en reportage. Par la suite, j'ai demandé à suivre un stage à Radio Lomé en même temps que mon stage en presse écrite (ATOP le matin et radio Lomé l'après-midi). Reportages au CASEF (Centre Administratif des Services Économiques et Financiers), rencontre avec le ministre de la Justice, la ministre de l'Action Sociale et de la Promotion de la Femme lors de la célébration de la journée de la femme Africaine... j'ai pu découvrir la vie culturelle, politique, économique et sociale du Togo par ces stages.

Julie Ménard title=

Kpalimé, Kara (nord du Togo) pour les luttes traditionnelles Evalas, Togoville, plage, sortie dans les bars, à toi de choisir ce que tu souhaites faire le week-end avec les autres volontaires (c'est plus amusant). Tu peux rester avec la famille si tu le souhaites, les messes sont totalement différentes par rapport à notre pays. Tu pourras peut-être assister à un mariage, qui sait, ou bien à un enterrement. Tous les mardis après-midi, une activité avec les autres volontaires est organisée. Mon activité favorite ? La journée à l'orphelinat où l'on a pu passer un moment heureux avec les enfants.

En bref, tu ne t'ennuieras jamais si tu arrives à t'intégrer que ce soit avec les volontaires, la famille ou lors de ton stage. Cela restera sans doute les meilleurs jours de ta vie à jamais graver dans ta mémoire. Profite à fond de tous les bons moments passés au Togo!

Julie Ménard

Retour à la liste des témoignages

Appelez nous :
04­ 76 57 18 19
  • Contactez-nous
    Envoyer Plus d'options
  • Découvrir
    nos brochures
  • S'abonner Plus d'options
  • Chatter en ligne
Haut de la page ▲