Feedback
Vous semblez intéressé(e) par nos projets! Souhaitez-vous nous en dire plus ?
Avec plaisir! Pas maintenant, merci.

You are from: United States, Go to our American website.

aide humanitaire
Appelez-nous au :
+33 (0)476­ 57 18 19
info@projects-abroad.fr
aide humanitaire

Enseignement, Mongolie par Michèle Gillier

Enseignement, Mongolie par Michèle Gillier Enseignement, Mongolie par Michèle Gillier Enseignement, Mongolie par Michèle Gillier Enseignement, Mongolie par Michèle Gillier Enseignement, Mongolie par Michèle Gillier

Pendant l’année scolaire 2009-2010, sachant que je devais prendre ma retraite de l’enseignement à contrecœur, j’ai commencé à chercher sur internet dans le secteur bénévolat enseignement afin de trouver une opportunité pour continuer à enseigner ponctuellement et je suis tombée sur Projects-Abroad. En consultant la liste des pays dans lesquels Projects-Abroad intervenait, j’ai vu que la Mongolie y figurait, or je voulais depuis toujours aller à Oulan-Bator. Après quelques jours de réflexion, je me suis inscrite pour effectuer une mission d’un mois (du 1er octobre au 1er novembre 2010) dans le secteur enseignement à Oulan-Bator en Mongolie.

A mon arrivée, j’ai été affectée à l’université nationale de Mongolie,mon travail consistait à aider des élèves d’environ 18 ans à lire le français,à répondre à leurs questions sur la France, à corriger leurs exercices, etc. J’ai aussi passé beaucoup de temps à corriger des textes écrits par le professeur et destinés aux étudiants, j’ai préparé de nombreux exercices ; je restais soit dans la classe avec les étudiants, soit dans la salle des professeurs. Un mois peut paraître court, mais le travail a été intensif.

Je vivais dans une famille d’Oulan-Bator, dans un grand bâtiment construit pendant l’occupation soviétique. Oulan-Bator est une ville bruyante, les voitures qui y circulent ne connaissent pas le code de la route mais seulement le klaxon ; de grandes tours modernes s’élèvent au milieu de quartiers assez délabrés, les trottoirs sont en construction, de nombreuses yourtes entourent la ville, celles des nomades qui veulent venir habiter en ville ; on croise encore dans les rues des mongols en habits traditionnels. La plupart des mongols sont bouddhistes, le monastère de Ghandan est un lieu de promenade et de recueillement très important aux alentours d’Oulan-Bator.

Pendant les week-ends, avec Projects Abroad, on pouvait aussi aider, si on voulait, dans un des nombreux orphelinats d’Oulan-Bator ou bien passer quelques heures avec les enfants des rues et c’était aussi l’occasion de rencontrer les autres volontaires de l’association Projects-Abroad.

J’ai passé mon dernier week-end à faire du tourisme dans la steppe avec un guide, j’ai pu découvrir la vie en yourte et le nomadisme ; dépaysement total ! Grace à Projects Abroad, j’ai pu réaliser un objectif qui me tenait à cœur, enseigner en Mongolie, voir Oulan-Bator et la steppe mongole ; j’espère vivement y retourner pour d’autres actions.

Michèle Gillier

Retour à la liste des témoignages

Appelez nous :
04­ 76 57 18 19
  • Contactez-nous
    Envoyer Plus d'options
  • Découvrir
    nos brochures
  • S'abonner Plus d'options
  • Chatter en ligne
Haut de la page ▲