Feedback
Vous semblez intéressé(e) par nos projets! Souhaitez-vous nous en dire plus ?
Avec plaisir! Pas maintenant, merci.

You are from: United States, Go to our American website.

aide humanitaire
Appelez-nous au :
+33 (0)476­ 57 18 19
info@projects-abroad.fr
aide humanitaire

Enseignement, Costa Rica par Fylicia Côté

Fylicia en misison enseignement au Costa Rica Fylicia au milieu de ses élèves Volontaires et étudiants locaux

Au début de l'année 2011, je me suis demandée, moi qui allais terminer mes études collégiales, ce que je pourrais bien faire si je ne commence pas tout de suite l'université. J'ai pensé à voyager et j'ai trouvé l'organisme "Projects Abroad" qui m'a permis de choisir le Costa Rica pour y enseigner le français.

J'ai travaillé dans une école secondaire avec des jeunes entre 12 et 16 ans. J'ai eu la chance de pouvoir travailler avec deux enseignantes différentes qui maîtrisent bien la langue française et qui sont d'excellentes profs. Les enfants sont très curieux et affectueux ici. Ils posent beaucoup de questions et, ne pensez pas que parce qu'ils font beaucoup de bruit et qu'ils se déplacent durant le cours qu'ils n'écoutent pas, au contraire ils sont très attentifs. Je conseille à tous les futurs aides-enseignants d'apporter des photos, des images ou quelques informations intéressantes à propos du pays d'origine. C'est ce qui les intéresse le plus!

Je vis dans une famille où tout le voisinage fait partie de la parenté de ma mère d'accueil. Donc, il y a beaucoup d'action autour de la maison. Les gens sont très gentils et accueillants. Ils sont toujours prêts à partager leur culture avec de nouveaux volontaires. Par contre, au début, ils sont généralement timides, mais au bout d'un certain temps ils deviennent très divertissants. Il faut profiter de l'occasion pour partager sa propre culture avec eux.

Durant la semaine, je travaillais à l'Instituto de Guanacaste et, durant les fins de semaines, j'en profitais pour aller visiter des parcs nationaux ou aller me relaxer sur la plage. Par contre, le Costa Rica est reconnu pour être un endroit où les gens ne sont pas stressés ni pressés, donc l'organisation pour se rendre dans un parc est très difficile. Il faut se prendre à l'avance et poser des questions au bureau de "Projects Abroad". C'est ce qu'il y a de plus fiable. Une journée à la plage est plus facile à organiser puisque c'est la sortie la plus populaire pour les touristes et les "Ticos". Pour moi, les plus beaux endroits que j'ai pu visiter sont le parc national de Monteverde et la Playa Conchal.

L'adaptation fut rapide dans ce pays, mais tout au long de mes deux mois ici j'ai vécu la différence de culture par rapport à plusieurs aspects. Les gens sont très curieux, alors ils fixent les étrangers et se plaisent à dire bonjour à tout le monde. Alors, il ne faut pas rester surpris si un inconnu nous salue dans la rue. Les "Ticos" sont généralement très sympathiques avec les étrangers et ils aiment beaucoup discuter. J'ai adoré mon expérience. Deux mois au Costa Rica, ce n'est pas assez et particulièrement quand tu t'y fais des amis... et, ici, c'est si facile!

Fylicia Côté

Retour à la liste des témoignages

Appelez nous :
04­ 76 57 18 19
  • Contactez-nous
    Envoyer Plus d'options
  • Découvrir
    nos brochures
  • S'abonner Plus d'options
  • Chatter en ligne
Haut de la page ▲