Feedback
Vous semblez intéressé(e) par nos projets! Souhaitez-vous nous en dire plus ?
Avec plaisir! Pas maintenant, merci.

You are from: United States, Go to our American website.

aide humanitaire
Appelez-nous au :
+33 (0)476­ 57 18 19
info@projects-abroad.fr
aide humanitaire

Ecovolontariat & environnement - Ecovolontariat Réserve Africaine, Kenya par Miki Nagy

Miki Nagy

L’Afrique, un continent, mais aussi bien plus ; des centaines de peuples différents, des paysages à couper le souffle, une nature préservée et en symbiose avec l’homme, tant de richesses qui ont fait basculer mon coeur quand vint l’heure de décider d’un pays d’action.

C’est tout naturellement que je me suis tourné vers un projet d’écovolontariat, et plus particulièrement celui de la réserve de Kigio au Kenya. En effet, le fait de pouvoir participer activement à la préservation d’un animal en voie de disparition, la girafe de Rothschild, n’a fait qu’accentuer mon choix final et c’est ainsi que j’ai mis en place les fondations de ce qui serait une de mes expériences les plus marquantes.

Avant même le départ, j’ai pu me familiariser avec le projet et ma terre d’accueil, que ce soit grâce aux documents envoyés par Projects Abroad, comme le Handbook, qui nous renseignent sur le pays, les coutumes, la culture (même un mini dictionnaire est inclus !), ou par des témoignages de volontaires qui ont pu partir avant moi. Ce qui m’a non seulement permis de me préparer au mieux mais aussi de me donner un avant de gout de tout ce que je pourrai découvrir durant ma mission.

Miki Nagy

L’heure du départ sonna. Après une dizaine d’heures de vol me voilà enfin arrivé à Nairobi où je suis accueilli par Sam, un des membres de l’équipe locale de Projects Abroad, qui me conduit à la Guest House pour y passer la nuit. Le lendemain, j’ai déjà pu rencontrer d’autres volontaires du projet et nous faisons rapidement connaissance durant le trajet qui nous amène à la réserve. En route, nous avons déjà pu entrevoir la diversité du pays au fur et à mesure que nous nous éloignions de l’agitation de la capitale pour nous rapprocher du calme et des grands espaces des campagnes. Dès notre entrée dans la réserve, nous avons été accueillis par des gazelles, buffles, et d’innombrables autres espèces, que ce soit tout autour de nous ou même directement sur la route.

Les volontaires déjà présents m’ont fait découvrir le camp de base. Nous étions logés au cœur de la réserve et ce n’était pas rare de croiser des animaux sur les pelouses bordant les bâtiments. Dans les heures qui ont suivi, nous avons pu nous joindre à un groupe qui partait effectuer une mission de vérification des clôtures, ce qui nous a permis d’à nouveau apprécier la réserve et sa biodiversité, en étant cette fois immergés dedans.

Miki Nagy

Après cette première impression de la vie à Kigio, nous avons eu l’opportunité de visiter la petite ville de Nakuru et de rencontrer l’équipe locale de Projects Abroad, qui a pu nous donner quelques conseils sur la vie au Kenya.

Les journées de travail étaient divisées en deux parties, une tâche en matinée et une l’après-midi et les soirées étant réservées aux temps libres. Nous avons eu l’occasion d’effectuer de nombreuses missions différentes, telles que patrouilles des clôtures, recensement de la flore, … ma préférée étant le « giraffe survey ». Nous partions à la recherche de groupes de girafes afin de les identifier et de les recenser pour ensuite compiler les données dans les bases du parc pour pouvoir analyser les habitudes des girafes. Une fois le travail effectué, nous pouvions profiter de différentes activités selon le jour de la semaine avec les autres volontaires, comme des parties endiablées de volley ou des jeux de société. Il n’y eut pas un jour qui fut comme un autre, nous avions droit à un renouveau permanent.

Miki Nagy

Les week-ends étant libres, des sorties avaient été planifiées pour les volontaires du programme spécial jeunes. Cela nous a permis non seulement de découvrir de magnifiques endroits mais aussi d’encore plus resserrer les liens entre les différents participants. Nous avons pu visiter plusieurs parcs et réserves naturels abritant une faune et une flore plus uniques d’un endroit à l’autre mais aussi des petits villages où nous avons pu rencontrer les populations locales avec lesquelles nous avons pu discuter et échanger.

Outre le travail plus général dans la réserve et les sorties prévues, nous avons aussi eu la chance de pouvoir participer dans des actions plus spontanées organisées lors de mon séjour.

J’ai ainsi pu aider à planter des arbres dans une école du village bordant la réserve, ce fut une expérience très forte car en plus de la plantation, nous avons pu interagir avec les écoliers et voir leur environnement d’étude.

Miki Nagy

Cette mission m’a non seulement apporté une expérience inoubliable de par tout ce que j’ai pu voir et vivre, que ce soit au niveau des parcs naturels, de la réserve mais aussi des personnes rencontrées et des amitiés qui ont perduré avec des personnes qu’il est toujours très plaisant de pouvoir revoir lors d’autres aventures. Et avant tout, la satisfaction d’avoir pu contribuer à un projet qui, on le sait, va perdurer grâce à d’autres volontaires, comme toi qui es en train de lire ces lignes, en collaboration avec les équipes locales de la réserve.

Miki Nagy

Retour à la liste des témoignages

Appelez nous :
04­ 76 57 18 19
  • Contactez-nous
    Envoyer Plus d'options
  • Découvrir
    nos brochures
  • S'abonner Plus d'options
  • Chatter en ligne
Haut de la page ▲