Feedback
Vous semblez intéressé(e) par nos projets! Souhaitez-vous nous en dire plus ?
Avec plaisir! Pas maintenant, merci.

You are from: United States, Go to our American website.

aide humanitaire
Appelez-nous au :
+33 (0)476­ 57 18 19
info@projects-abroad.fr
aide humanitaire

Ecovolontariat & environnement - Ecovolontariat forêt tropicale, Pérou par Pauline Toulemonde

Pauline et le singe Singes de la forêt amazonienne Oeuf de tortue Vue de la canopée au Pérou Ecovolontariat en forêt amazonienne Coucher de soleil à Taricaya

Printemps 2011, je suis en quatrième année d’école d’ingénieur en environnement. Je suis à la recherche d’un stage et rêve d’étranger et de nouveaux horizons… Comme tout le monde, je recherche sur Internet et tombe sur le site de Projects Abroad. Là, la variété des missions me fait vibrer et je me vois déjà partir ; mais où ? Après avoir lu plein de témoignages, c’est décidé. Ce sera le Pérou et sa jungle amazonienne à Taricaya.

11 Juillet, j’arrive à Puerto Maldonado où je suis accueillie par un membre de Projects Abroad, une chaleur surprenante et où je rencontre une première volontaire qui était dans le même avion que moi ! Après quelques courses, on nous amène au port où on attend le départ du dernier voyage avant Taricaya. Là encore rencontre avec des volontaires anciens ou arrivant ; ça y est : j’y suis et pour de vrai !

En arrivant, on me fait faire un petit tour et me montre mon bungalow ; je le partagerai avec une Américaine, une Allemande, un Autrichienne, une Française… Les rencontres et le partage ne s’arrêtent pas ! Bien sûr que ce n’est pas le grand luxe et que c’est même plutôt rudimentaire, mais on se rend compte qu’il ne nous en faut pas beaucoup plus et on apprécie d’autant plus les moments où l’on a accès à plus de confort comme les week-ends en ville ou les petites excursions de quelques jours (pour moi, 5 jours à Cuzco). Mais l’objectif quand même c’est de participer à la vie de la réserve et de prendre part aux activités. On fait donc nos activités pendant la journée et on profite tous des pauses pour lire, jouer aux cartes, aller marcher un peu, se baigner même ! Et le soir, il est toujours possible de se réunir pour encore se détendre, discuter, découvrir ou danser !

Pendant mon premier mois, j’ai participé à toutes les activités de la réserve et ai discuté avec chacun des responsables. Ma première activité : « bird watching » sur la canopée, j’ai le vertige mais là je me suis surpassée et quel spectacle, la vue, l’ouïe, l’odorat, on est envahi de sensations ! Ensuite il y a le « trail cleaning » qui consiste à débroussailler les chemins à la machette, du gros travail mais dont on voit les effets immédiatement et qui offre la possibilité de bouger dans la réserve. Pour cela, il est aussi possible de participer à l’activité « papillons » dans laquelle on part avec nos filets à leur recherche. Mais un des gros projets de l’été, c’est les tortues ! On part camper sur une plage la nuit pour aller les récupérer et les mettre en plage artificielle ensuite. C’est l’occasion de dormir à la belle étoile, de regarder le soleil qui se couche et de voir toutes les teintes que le ciel peut prendre. Et la nuit d’écouter les bruits qui nous rappellent où l’on est.

Après ça, il y a toutes les activités du « rescue center » pour les animaux. Les nourrir est une des plus belles occasions de les approcher, de les observer mais aussi de les prendre en photo ! On peut aussi leur construire de nouvelles cages où améliorer les leurs pour qu’ils s’y sentent mieux. Et le soir, nourrir les singes hurleurs et les coucher, quel sentiment extraordinaire !

Mais je suis partie pour réaliser un stage, et je vais devoir rédiger un rapport. Alors il faut que je trouve un projet. En discutant avec le responsable du « rescue center » il me dit qu’il est en plein processus de libération d’un groupe de 6 singes araignées et qu’il mène des études sur ce groupe. Si je veux, je peux l’aider… Bien sûr que je veux ! Passer du temps à observer ce groupe afin d’étudier leur comportement et de voir les différences, le rêve ! J’ai donc passé de nombreuses heures à les observer mes singes comme je disais. Mais j’ai aussi été aidée par d’autres volontaires que ça intéressait. Les voir jouer, se chamailler, se reposer, se papouiller… On se dit qu’on est quand même proche d’eux et que chacun a bien son caractère ! Après ça, la partie analyse des données était moins intéressante mais les résultats et de voir que ça coïncide avec toutes les réflexions qu’on s’est fait quand on les a observés. Ça, c’est vraiment top !

Voilà j’ai pas mal parlé boulot. Mais ce que je n’ai pas dit, c’est l’intensité des relations qu’on noue là-bas. On partage notre espace, notre temps, nos activités, nos repas, nos pensées avec des personnes de tous les horizons. Pour ma part, j’ai noué des amitiés très fortes et je ne rêve que d’y retourner et de continuer cette magnifique aventure !

Pauline Toulemonde

Retour à la liste des témoignages

Appelez nous :
04­ 76 57 18 19
  • Contactez-nous
    Envoyer Plus d'options
  • Découvrir
    nos brochures
  • S'abonner Plus d'options
  • Chatter en ligne
Haut de la page ▲