Feedback
Vous semblez intéressé(e) par nos projets! Souhaitez-vous nous en dire plus ?
Avec plaisir! Pas maintenant, merci.

You are from: United States, Go to our American website.

aide humanitaire
Appelez-nous au :
+33 (0)476­ 57 18 19
info@projects-abroad.fr
aide humanitaire

Therapie Equestre en Afrique du Sud

Résumé
  • LIEU DE MISSION: Constantia, Le Cap
  • ROLE: aider à la rééducation des enfants handicapés
  • STRUCTURE D'ACCUEIL: centre de thérapie équestre
  • EXIGENCES: niveau basique en anglais
  • DUREE MINIMUM: 4 semaines
  • DATE DE DEBUT: flexible

Un groupe de volontaires assistent les enfants qui participent à la thérapie équestre

L'association sud-africaine d’équitation pour les personnes handicapées (SARDA) a été créée au Cap en 1973. Aujourd'hui, elle possède des branches à Durban, Port Elizabeth et dans beaucoup d'autres villes en Afrique du Sud. SARDA est affiliée à la RDA au Royaume-Uni, et à la fédération internationale d’équitation pour les personnes handicapées.

L'objectif de SARDA est de permettre aux personnes handicapées de profiter de séances d’équitation thérapeutiques et ludiques afin qu'ils puissent en bénéficier dans tous les aspects de leur vie, que ce soit sur le plan mental, physique ou social. Cette branche existe grâce à un travail d’équipe entre les instructeurs et les volontaires, qui donnent de leur temps et transmettent leur savoir.

Des groupes de 11 enfants souffrant de divers handicaps - y compris la paralysie cérébrale, l'autisme et le syndrome de Down - arrivent tout au long de la journée de centres de soins et de résidences privées. Les volontaires de SARDA ont une grande responsabilité car sans eux l’association ne peut pas fonctionner. Il y a deux rôles qu'un volontaire peut avoir dans une classe.

Un enfant participe à la thérapie équestre dans un centre en Afrique du Sud

Le premier en tant que dirigeant, où le volontaire sera en charge des chevaux. Cette tâche constitue leur responsabilité principale. S'il n'y a pas de marcheurs secondaires, les dirigeants peuvent garder un œil sur les progrès du cavalier. Cependant, ils ne sont pas là pour enseigner au cavalier.

Le second en tant que « side walker », qui est considéré comme le lien entre le cavalier et l'instructeur. Ils sont là pour détendre le cavalier, pour renforcer ce que l'instructeur leur demande de faire, pour apporter un soutien (physique ou mental), pour réagir en cas d'urgence et développer une relation étroite avec le cavalier.

Les volontaires seront sous la supervision du maître d’écurie et d'autres instructeurs professionnels qui superviseront toutes les sessions. En raison de la nature du travail, le personnel de SARDA est strict et veillera à ce que les bénévoles passent la formation nécessaire avant qu'ils ne commencent à travailler. Les volontaires n’auront pas besoin d’expérience en équitation, bien que cela soit préférable.

Les bénévoles travailleront du lundi au vendredi, de 8h30 à 17h15 avec une pause de deux heures pour le déjeuner.

Appelez nous :
04­ 76 57 18 19
  • Contactez-nous
    Envoyer Plus d'options
  • Découvrir
    nos brochures
  • S'abonner Plus d'options
  • Chatter en ligne

Climat

Source: Wikipedia
Haut de la page ▲