Feedback
Vous semblez intéressé(e) par nos projets! Souhaitez-vous nous en dire plus ?
Avec plaisir! Pas maintenant, merci.

You are from: United States, Go to our American website.

aide humanitaire
Appelez-nous au :
+33 (0)476­ 57 18 19
info@projects-abroad.fr
aide humanitaire

En quoi Projects Abroad est différent dans sa façon d’aborder le volontariat ?

Un organisme pas comme les autres

Un volontaire et des enfants peignent avec leurs mains lors d’une mission humanitaire

Projects Abroad est un organisme privé. Nous ne sommes pas une association. En France, nous avons le statut de société de droit étranger, car nous dépendons de notre siège basé en Angleterre. Si notre branche française était indépendante, nous serions probablement établis en SCOP (Société coopérative et participative de l’économie sociale et solidaire). Nous sommes une entreprise à vocation sociale, avec des valeurs humaines et une éthique. C’est ce que l’on appelle l’entreprenariat social.

Notre objectif est de contribuer à un impact positif à travers le monde, de favoriser les échanges internationaux, de participer à une prise de conscience globale et à une ouverture sur le monde.

Être une entreprise, c’est équilibrer ses comptes, c’est être indépendant (fonctionner sans subventions de l’Etat), c’est avoir des réserves en cas de coup dur. On peut être une entreprise et tout comme une association, mettre l’humain au cœur de ses priorités et de ses actions. Tout cela n’a rien d’antinomique, bien au contraire. C’est un modèle dont nous sommes fiers.

Il y a différents modèles possibles pour atteindre un même objectif. Agir dans le domaine de la solidarité internationale n’est pas l’apanage du secteur associatif. Quand bien même ce secteur associatif tend de plus en plus à se professionnaliser et même à recourir à des entreprises, ne serait-ce que pour sous-traiter leurs campagnes de collectes de dons. Ce n’est pas parce que les modèles (associatif, entreprise) sont différents qu’il faut les opposer, ou que l’un est meilleur que l’autre.

Dans les coulisses de Projects Abroad

Projects Abroad finance son action par la contribution des volontaires. La contribution demandée a un coût certain, non négligeable pour le volontaire, et est garante de la pérennité des actions, du suivi des projets comme des volontaires, ainsi que de leur impact positif sur le terrain.

Sans cette contribution, nous ne pourrions avoir d’équipes locales sur le terrain qui encadrent nos volontaires, suivent les partenariats avec les structures locales et évaluent les projets.

Une présence sur le terrain

Prise de note et suivi d’un projet de volontariat en micro-finance

Près de 700 personnes salariées à travers le monde - dont près de 600 sur le terrain - mettent en œuvre nos objectifs avec éthique et professionnalisme. Nos équipes de terrain sont constituées de locaux souvent issus d’un parcours associatif ou social. Ils sont les mieux placés pour connaître les besoins, la réalité du terrain, suivre nos volontaires, coordonner partenariats et projets. Ils sont les garants de l’impact positif du travail de nos volontaires.

Pour plus d’informations sur l’utilisation de la contribution financière demandée aux volontaires, veuillez vous reporter à la rubrique : « Où va votre argent» de notre site internet.

Nous ne prenons également aucun risque pour nos volontaires. Nous ne pouvons par exemple envisager d’envoyer des volontaires sur des destinations lointaines sans avoir vérifié au préalable le projet et l’hébergement. Nous pensons d’une part que cela serait trop risqué, et d’autre part que sans cela nous ne pourrions nous assurer de la viabilité du projet et de l’impact positif du volontaire sur place…

Il faut toutefois noter que diverses structures proposant du volontariat (organisées sous forme privée mais également associative), ne sont pas présentes sur le terrain auprès des volontaires et n’ont pas de connaissance approfondie des projets sur lesquels elles envoient leurs volontaires. Ainsi ces organismes sont-ils capables de proposer des missions de volontariat à des frais inférieurs aux nôtres.

Un suivi minutieux

un volontaire joue avec des élèves lors de sa mission humanitaire en enseignement au Togo

Sans la contribution des volontaires, nous ne pourrions pas non plus mettre en place des outils de suivi et de mesure de notre impact sur le terrain, tel que notre Plan d’Aide à l’enfance où chaque projet, chaque structure, chaque enfant est suivi dans son évolution, ses besoins, ses progrès. Chaque volontaire va s’insérer dans ce Plan d’Aide à l’enfance sur un projet précis adapté à la durée de sa mission et à ses compétences. Il faut des moyens conséquents pour développer avec des spécialistes (éducateurs, psychologues…) des outils de suivi aussi complexes, et encore plus de moyens pour les déployer comme nous sommes en train de le faire sur l’ensemble de nos projets.

Notre modèle est adapté aux objectifs que nous nous fixons en termes d’impact positif sur le terrain, et aux volontaires qui s’engagent à nos côtés. Nous convenons que d’autres modèles organisationnels conviennent à d’autres types de profils. Cela ne signifie pas que le modèle porté par une entreprise comme la nôtre soit à proscrire sous prétexte qu’il soit « à but lucratif » puisque tel est ce qui semble opposer entreprise et association. Au même titre, être une association ne peut être un critère suffisant pour garantir un impact positif du volontaire sur le terrain.

Plusieurs acteurs, un même objectif

Une photo d’équipe des volontaires après le nettoyage d’une plage aux Fidji

Les médias ces derniers mois ont régulièrement traité du volontariat en terme de « volontourisme », remettant en cause le bien-fondé et l’impact positif du travail des volontaires, en particulier en pointant du doigt les acteurs privés (donc non associatifs) comme vecteurs exclusifs de ces mauvaises pratiques. Il convient d’analyser de manière approfondie ces pratiques, de les comparer sur des bases et critères équivalents, et de ne pas mettre à la hâte tous les acteurs [privés] dans le même panier.

Nous existons depuis près de 25 ans et avons largement fait nos preuves tout au long de ces années auprès de nos volontaires et de nos partenaires locaux, avec plus de 70 000 volontaires partis en mission depuis nos débuts, et près 10 000 par an ces dernières années.

Pour plus d’informations sur nos réalisations et notre impact sur le terrain, vous pouvez lire notre Rapport Global 2015. (cliquez-ici pour télécharger notre Rapport Global 2015).

Nous sommes constamment en questionnement, à travailler aux améliorations à apporter à notre organisation. Toujours dans le but d’avoir un impact positif sur le terrain, et d’apporter une expérience humaine unique aux volontaires partis avec nous.

Notre modèle est différent, et il fait notre fierté.

Note :
Pour les questionnements régulièrement entendus faisant référence aux bénéfices dégagés, il faut également tenir compte du fait qu’outre nos activités à caractère social et environnemental, nous proposons un grand nombre de missions et de stages (archéologie, journalisme, commerce, marketing) ainsi que de nombreux cours de langues. Il s’agit là d’une activité de services qui contribue au résultat global de notre entreprise.

Appelez nous :
04­ 76 57 18 19
  • Contactez-nous
    Envoyer Plus d'options
  • Découvrir
    nos brochures
  • S'abonner Plus d'options
  • Chatter en ligne
Haut de la page ▲