Feedback
Vous semblez intéressé(e) par nos projets! Souhaitez-vous nous en dire plus ?
Avec plaisir! Pas maintenant, merci.

You are from: United States, Go to our American website.

aide humanitaire
Appelez-nous au :
+33 (0)476­ 57 18 19
info@projects-abroad.fr
aide humanitaire

Des volontaires conçoivent des prothèses

Quand les moyens sont insuffisants, c'est le système D qui prend le relais, et certains de nos volontaires ne manquent pas d'imagination pour aider enfants et adultes handicapés dans nos pays d'action. C'est le cas de Claire et Hayley, volontaires en mission humanitaire en Thaïlande, et de Jean-Christian, en Inde, qui ont fabriqué des prothèses avec les moyens du bord.

Fabrication d'une chaise pour un enfant handicapé en Thaïlande

L'enfant dans sa nouvelle chaise Claire et Hayley en action Décoration de la chaise Une chaise fabrication maison Claire et Hayley sont deux jeunes volontaires anglaises parties faire une mission humanitaire au Centre d'éducation spécialisée de Krabi, en Thaïlande. Elles se sont vues chargées d'une mission particulière : fabriquer une chaise spéciale pour un petit garçon de trois ans souffrant d'hydrocéphalie (présence d'eau dans le cerveau). Son hypertonicité et ses fonctions vitales sévèrement atteintes obligeaient l'enfant à rester allongé, à même le sol faute d'autres solutions. Cette chaise devait donc être inclinable, et bénéficier de supports pour maintenir ses jambes et les empêcher de se tourner vers l'intérieur.

Pour tout matériau, Claire et Hayley disposaient de briques de lait vides, de larges bouteilles d'eau, de sable, d'une pelle, et de ruban adhésif. Voici comment elles s'y sont prises : elles ont rempli deux cartons vides avec 3 bouteilles et demi de sable puis elles ont disposé 3 bouteilles et demi vides dans 3 cartons vides. Elles ont ensuite empilé les deux cartons remplis de sable l'un au dessus de l'autre. Les autres cartons ont été utilisés en guise d'accoudoirs et de dossier. Enfin, le tout a été fixé avec du ruban adhésif, le siège recouvert de papier-mâché puis peint.

Voilà comment, avec quelques cartons et bouteilles vides, elles ont permis à ce garçon de 3 ans de s'asseoir au lieu de rester sans cesse allongé, limitant ainsi la dégradation de ses membres et autorisant l'enfant à participer à davantage d'activités sociales, de jeux, et à manger dans de meilleures conditions.


Améliorer le quotidien des handicapés en Inde

Jean-Christian et son collègue indien Deepak et sa nouvelle prothèse manuelle Jean-Christian, quant à lui, un français resté 3 mois en Inde, a su aussi se débrouiller avec ce qu'il avait sous la main pour améliorer sensiblement le quotidien de personnes portant des prothèses ou se déplaçant en fauteuil roulant. Voici un extrait du livre qu'il a écrit suite à son expérience, où il raconte comment il a changé la vie quotidienne de Deepak :

« Deepak à qui j'enseigne la peinture de la bouche et du pied a trop mal aux cervicales. Il m'a donc demandé de lui faire une adaptation sur son avant-bras gauche, ses mains étant hors service, et cet avant-bras ayant des mouvements encore acceptables. Par la même occasion, je lui signale que je l'ai longuement observé lorsque son auxiliaire lui donne à manger, et celui-ci enfourne les bouchées sans interruptions ce qui doit être pénible. Je lui propose donc un porte outil d'avant-bras pour pinceau, stylo, cuillère et autres outils qui lui seront nécessaires. (…)

Deepak

Hier, après midi consacré à la fabrication de la prothèse de bras de Deepak. Je lui avais annoncé 3 - 4 jours pour la faire, mais l'idée est là et j'ai trouvé dans l'atelier pourtant maigre en fournitures les deux seules pièces articulées que j'ai pu adapter. Une chance, ou un signe! Sous la surveillance bienveillante de mes acolytes d'atelier, curieux de connaître mes réelles capacités d'usinage, la prothèse a vu le jour rapidement malgré bien des pertes de temps à cause de forets complètement hors d'usage ou excentrés qui m'ont fait lâcher mes premiers jurons indiens! J'ai été présenter « le bricolage » au bloc physiothérapie qui a paru enthousiaste. Quelques mesures pour les velcros directement sur le bras de mon brave bonhomme dans son lit, de plus en plus radieux, et celui-ci me donne rendez-vous ce soir pour l'essayer... Hé bien, j'espère que cela va marcher sinon il va être bien déçu (…)

Un autre réalisation de Jean-Christian

Il ne me reste plus qu'à adapter pinceaux, crayons, pour qu'ils puissent se connecter sur la prothèse en plus de la cuillère (…). Je « velcrote » les 3 sangles, oriente la cuillère et coup de chance, sans aucun ajustement et d'un bras assuré il sectionne ses portions et enfourne une première bouchée allègrement. Silence absolu dans la salle pourtant remplie, les yeux de tous rivés sur nous. Et le premier à briser le silence, c'est Jessy-sir avec un « Yéh! » assourdissant ! »

Deux belles initiatives de nos volontaires, prouvant une fois de plus combien on peut faire beaucoup, avec peu de moyens !

Retour à la liste des actualités

Appelez nous :
04­ 76 57 18 19
  • Contactez-nous
    Envoyer Plus d'options
  • Découvrir
    nos brochures
  • S'abonner Plus d'options
  • Chatter en ligne

S'abonner au Flux RSS

Projects Abroad Actualités
Haut de la page ▲